Danone place l’Homme et la planète au centre de ses objectifs 2030

1 mai 2018 - Stéphanie Perraut

Le 26 avril 2018, au cours de l’assemblée générale de ses actionnaires, Danone a présenté son projet de long terme pour l’entreprise et ses marques. Alignés sur le programme de développement durable 2030 des Nations Unis, les Objectifs Danone 2030 dessinent les contours d’un modèle de croissance en neuf points, basés sur l’Homme, son alimentation et son environnement :

  1. Redonner tout son plaisir à l’alimentation en innovant sans cesse
  2. Générer une croissance supérieure, durable et rentable
  3. Être certifié B Corp (une certification octroyée aux sociétés commerciales répondant à des exigences sociétales et environnementales, de gouvernance ainsi que de transparence envers le public)
  4. Améliorer la santé partout, chaque jour
  5. Développer des marques engagées
  6. Préserver la planète et renouveler ses ressources
  7. Confier le futur à nos équipes
  8. Promouvoir une croissance inclusive
  9. Fédérer autour de la révolution de l’alimentation.

Pour atteindre ces objectifs, Danone déploie un modèle inédit de gouvernance et d’engagement baptisé « Une personne, une voix, une action ». Une plate-forme interne mettra à disposition des salariés des modules de formation en lien avec la vision du groupe. Elle inclura des contenus développés avec des partenaires de référence, tel que l’Institut des Nations Unies pour la formation et la recherche (Unitar). En outre, ils pourront apporter leur point de vue sur les priorités de l’entreprise et sur la définition de feuilles de route locales et mondiales. En complément, d’ici 2019, chaque salarié se verra attribuer une action Danone, assortie d’un mécanisme d’intéressement fondé sur un multiplicateur du dividende annuel. Le dispositif « Fonds commun de placement entreprise », déjà disponible en France, sera proposé à l’échelle mondiale au cours des prochaines années.

« Chez Danone, nous croyons que chaque fois que nous mangeons et nous buvons, nous votons pour le monde dans lequel nous voulons vivre », a déclaré Emmanuel Faber, président-directeur général. « Nous voulons confier à nos salariés le pouvoir d’inventer notre avenir commun et d’en être co-responsables. Je suis convaincu que c’est en conférant à chacun le statut de salarié actionnaire de l’entreprise que nous pourrons faire converger les intérêts dans une perspective de long terme ». Une manière de mettre fin au mode de décision pyramidal et d’adapter les objectifs à la réalité, pour restaurer la confiance.


Process Alimentaire - Offres d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L'AGROALIMENTAIRE

  • Une veille complète de l'actualitédu secteur agroalimentaire
  • Des enquêtes et dossierssur des thèmes stratégiques
  • Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois