Interbev déplore l'accord UE-Etats-Unis sur la viande bovine

16 juin 2019 - Pierre Christen

La Commission européenne a annoncé un accord avec Washington prévoyant un volume d'importation « réservé » aux Etats-Unis, soit 35 000 tonnes à terme (dans sept ans), et une montée en puissance graduelle commençant par 18 500 tonnes la première année. Ce qui correspond à une part importante du quota d'importation , qui reste inchangé, à 45 000 tonnes de viandes de «haute qualité» (c'est-à-dire sans hormones).

De quoi réjouir les Etats-Unis, qui se disent pénalisés depuis l'interdiction en 1988 de la viande issue d'animaux nourris aux hormones. Et qui déploraient que le quota d'importation mis en place en deux temps (2009 et 2014) soit principalement utilisé par d'autres pays (Argentine, Uruguay, Australie…). En 2018, les importations de viande bovine américaine dans l'Union européenne étaient de l'ordre de 13 000 t/an.

Les professionnels de ce secteur se montrent très inquiets par cette décision. Interbev, qui représente la filière bétail et viandes, pointe que ces « ces viandes, garanties « sans hormones », n'en sont pas moins issues de « feedlots » contenant 30 000 bovins en moyenne, engraissés de manière industrielle aux antibiotiques activateurs de croissance (une pratique strictement interdite au sein de l'UE). »

L'association signale aussi que tous les experts s'accordent à dire que des compensations seront accordées aux autres pays utilisateurs de ce contingent, tels que deux pays du Mercosur avec lequel un accord de libre-échange est sur le point d'être conclu mais aussi l'Australie, avec laquelle des négociations sont en cours.

« La Commission européenne doit cesser de brader notre secteur, mais aussi la protection de l'environnement et la santé des consommateurs : le commerce ne peut pas se faire à n'importe quel prix ! Comment peut-elle déclarer publiquement exclure toute négociation agricole avec les Etats-Unis... tout en accordant aux mêmes Etats-Unis un nouvel accès élargi au marché européen pour ses viandes bovines ? », a commenté Dominique Langlois, président d'Interbev.

Process Alimentaire - Offres d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L'AGROALIMENTAIRE

  • Une veille complète de l'actualitédu secteur agroalimentaire
  • Des enquêtes et dossierssur des thèmes stratégiques
  • Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois