Isigny Sainte-Mère investit 60 millions d'euros dans une nouvelle tour

16 avril 2018 - Pierre Christen

L'assouplissement de la politique familiale en Chine, qui autorise depuis le 1er janvier 2016 les parents à avoir un deuxième enfant, offre de belles perspectives aux fournisseurs de poudre de lait infantile positionnés sur ce marché. C'est le cas de la coopérative Isigny Sainte-Mère, qui a su nouer un partenariat étroit avec le groupe chinois Biostime, rebaptisé en 2017 Health & Happiness Group (H & H).

La coopérative normande va investir 60 millions d'euros dans une nouvelle unité de production de lait infantile (préparation du lait, pasteurisation, concentration, séchage et boîtage). Un projet que nous avions annoncé dans notre numéro de janvier 2018 et qui a été confirmé officiellement lors de l'assemblée générale de la coopérative vendredi 7 avril.

Cette nouvelle tour aura une capacité de 25 000 tonnes par an, qui vont s'ajouter aux 50 000 tonnes existantes. Prévue pour être opérationnelle à horizon 2020, elle devrait susciter la création de 120 emplois supplémentaires.

Les deux tours réalisées en 2015 poursuivent leur montée en charge, avec 37 000 tonnes produites en 2017. Le groupe chinois H& H avait investi près d'un tiers du total (17 millions d'euros) sous forme d'obligations et pris 20 % du capital de la coopérative normande en échange d'un engagement à l'achat sur quinze ans.

Ce nouvel investissement pourra reposer sur la dynamique positive des résultats de la coopérative. Son chiffre d'affaires a réalisé en 2017 une progression de 30 %, pour atteindre 373 millions d'euros, dont 62 % grâce à la poudre de lait (infantile et autres).

Ce qui s'est traduit par un résultat net de 20 millions d'euros l'an dernier (+ 130%).

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

  • Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
  • Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
  • Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois