L'OCDE rend son rapport sur la consommation d'alcool des Français

En partant du constat que la consommation à risque d'alcool augmente, l'OCDE (organisation de coopération et de développement économique) a fait le point sur la situation de la France.

La consommation d’alcool dans l'Hexagone est parmi les plus élevées de l’OCDE, mais elle baisse depuis les trente dernières années. En 2012, la consommation moyenne d’alcool en France a été estimée à 11,8 litres d’alcool pur par habitant, contre 9,1 litres en moyenne dans les pays de l’OCDE.

Globalement, une consommation hebdomadaire est jugée nocive quand elle dépasse 140 grammes d’alcool pur pour les femmes et 210 grammes pour les hommes. En France, les femmes ayant un niveau d’éducation élevé ont deux fois plus de risque d’adopter une consommation nocive que les femmes ayant un niveau d’éducation faible, alors que les hommes ayant un niveau d’éducation faible ou moyen sont plus à risque. De plus, les 20% de la population qui boivent le plus consomment environ 50% de la quantité totale d’alcool. Dans de nombreux pays de l’OCDE, les consommations d’alcool dangereuses et les abus épisodiques des jeunes (particulièrement des femmes) ont augmenté dans les années 2000: 43 % chez les garçons et 41 % des filles de moins de quinze ans ont été en état d'ébriété (précédemment 30% et 26 %).

Pour limiter les consommations à risque dans les pays de l'OCDE, le rapport recommande une augmentation des taxes, un relèvement des prix, un durcissement de la réglementation sur la vente de boissons alcoolisées ou un renforcement des contrôles visant l’alcool au volant.

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois