L'odeur de melon donne faim de légumes

Une équipe de l'Inra a observé qu’une odeur de melon, non-consciemment perçue, a un impact sur les intentions de choix de la nourriture. Lors d'une étude, des participants ont été exposés à des odeurs sans qu'ils en soient conscients au moment de choisir leur repas. Ceux qui étaient en présence d'une odeur de melon ont eu tendance à opter plus souvent pour une entrée à base de légumes tandis que les participants exposés à l’odeur de poire allaient plus vers un dessert contenant des fruits. D'après l'équipe, ces parfums pourraient activer des représentations mentales correspondant au contexte de consommation : « entrée à base de fruits ou légumes » dans le cas du melon consommé en entrée.

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois