La hausse du cours des pommes inquiète les fabricants de compote

23 avril 2018 - Amélie Dereuder

Les membres de l’Association des fruits et légumes transformés (Afidem), principalement les fabricants de compotes, s’inquiètent de la montée des cours des pommes. La campagne a démarré avec une baisse de la production d’environ 25% par rapport à la moyenne des trois dernières années. L’Italie et la Pologne ont perdu entre 20 et 30 % de leurs pommes, tandis que l’Allemagne accuse un recul de sa production de 46 % par rapport à la récolte 2016. La France s’en tire mieux, avec un déficit estimé à 8 %. Ces chiffres sont amplifiés en deuxième partie de campagne par un déficit accru des variétés qui se conservent le plus longtemps comme Golden, Idared ou Jonagold.

Actuellement, les stocks européens sont en déficit d’environ 40 %, avec une hausse des cours d’expéditions du même ordre. De plus, la nouvelle récolte s’annonce tardive à cause des faibles températures de mars.

Les producteurs favorisant le frais et l’export, l’approvisionnement des transformateurs s’annonce compliqué. Le report sur des approvisionnements européens se révèle impossible, d’autant plus qu’une grande part des cahiers des charges des fabricants spécifient une origine française. Les prix risquent donc de continuer de grimper, avec un pic cet été et de possibles pénuries. L’Afidem demande donc à la grande distribution de prendre ces tensions en considération.

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois