Les cours du blé sous le seuil de 150 euros la tonne

29 février 2016 - A.D

Suite à une offre abondante et une demande réduite, les récoltes record de blé 2015 ne trouvent pas de débouchés suffisants. En conséquence, les cours se situent sous la barre des 150 €/t et il y a peu de crédibilité à envisager un rebond des prix à court terme. « Les prix sont nettement inférieurs aux coûts de production des céréaliers », analyse Michel Portier, directeur général d’Agritel, société spécialisée en stratégies des marchés agricoles et agro-industriels.

En France, le stock de fin de campagne de blé tendre atteint son plus haut niveau depuis 17 ans, à 6 millions de tonnes. L’hiver doux qui se termine laisse aussi entrevoir des perspectives de production favorables en nouvelle récolte qui devraient figer la situation cette année. La météo du prochain semestre sera donc déterminante quant à l’évolution des prix du blé.

En parallèle, les pays importateurs rationalisent leurs achats à cause de la chute des cours du pétrole. Les difficultés n’épargnent pas l’Égypte, premier importateur mondial, qui a restreint ses commandes pendant deux mois. Cette réduction de la demande et le faible coût du fret maritime augmentent la compétition à l’export. « Nous observons toujours une très forte concurrence avec la mer Noire, mais également entre les pays exportateurs de l’Union européenne. De plus, le grand retour de l’Argentine sur la scène internationale accentue encore davantage la pression sur les prix», termine Michel Portier.

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

  • Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
  • Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
  • Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois