Les géants du cacao et du chocolat s'engagent contre la déforestation

Barry Callebaut, Blommer Chocolate Company, Cargill, Cémoi, Ecom, Ferrero, The Hershey Company, Mars Incorporated, Mondelez International, Nestlé et Olam se sont engagés à travailler en concertation pour mettre fin à la déforestation dans la filière cacao. Crédit photo Fotolia © Haz.

A l'occasion d'une rencontre organisée par World Cocoa Foundation (WCF), IDH-the Sustainable Trade Initiative et The Prince's International Sustainability Unit (ISU), douze des géants de l'industrie du cacao et du chocolat se sont engagés à travailler ensemble, en partenariat avec d’autres organisations, afin de mettre fin à la déforestation et à la dégradation des forêts dans la chaîne d’approvisionnement mondiale du cacao, en commençant par la Côte d’Ivoire et le Ghana, les deux principaux producteurs. En effet, comme le souligne Michele Buck, président d'Hershey, le cacao est extrêmement sensible au changement climatique et une hausse des températures ainsi qu’une baisse du niveau de pluie risque d'en compromettre la production. Barry Callebaut, Blommer Chocolate Company, Cargill, Cémoi, Ecom, Ferrero, The Hershey Company, Mars Incorporated, Mondelez International, Nestlé, Touton et Olam vont ainsi développer un cadre d’action privé-public et le présenter à la COP23 à Bonn en novembre 2017. Sont prévus des investissements sur la gestion durable de l’environnement et sur l'amélioration de la productivité dans les petites exploitations ainsi que des efforts pour protéger et réhabiliter les forêts touchées par la culture du cacao.

Les réactions des industriels impliqués:

Du côté des fournisseurs, Antoine de Saint-Affrique, p-dg de Barry Callebaut, explique son engagement: «Le changement climatique impacte la culture de cacao en ce moment même. Faisant partie de la filière du cacao, nous avons un rôle clé à jouer dans la réduction d’une des plus grandes sources d’émission de carbone: la déforestation»

Gerard Manley, directeur général d'Olam Cocoa, explique qu'«au cours des 30 dernières années, la grande majorité du cacao a été cultivée par les agriculteurs sur des terres où la forêt a été détruite pour planter des cacaoyers. Bien que des entreprises telles qu'Olam aient fait des progrès considérables pour aider les agriculteurs à améliorer les rendements et les moyens de subsistance sur les terres existantes, nous n'avons aucun pouvoir d'exécution contre la conquête des forêts. En exploitant l’union des forces des gouvernements, des entreprises et des ONG, nous pouvons contribuer à protéger et restaurer le paysage forestier, ce qui aidera à protéger l'avenir du cacao.»

Harold Poelma, président de Cargill Cocoa & Chocolate, ajoute que le groupe «s’engage à mettre un terme à la déforestation dans l’ensemble de ses chaînes d’approvisionnement. En collaboration avec le World Resources Institute, nous avons conduit une évaluation des risques de base, analysant plus de 2,3 millions d’hectares grâce à la technologie GPS pour adapter notre approche environnementale durable et limiter la déforestation.»

«Début septembre 2014, Ferrero a signé la Déclaration de New York sur les forêts lors du Climate Summit. Aujourd’hui, grâce à cette déclaration d’intention collective pour mettre fin à la déforestation et à la dégradation forestière dans la chaîne d’approvisionnement du cacao, nous ajoutons une nouvelle étape importante à notre engagement pour mettre fin à la déforestation dans nos chaînes d’approvisionnements», confie Aldo Uva, Chief Officer Operating Supply and Strategic Business Platforms chez Ferrero.

«Chez Mars, nous reconnaissons que la déforestation continue d’être une menace. L’industrie, des ONG ainsi que les gouvernements, ont un rôle à jouer, et nous sommes déterminés à ce que cette initiative soit un des nombreux efforts de l’industrie pour trouver des solutions à cette problématique cruciale» ajoute Blas Maquivar, président Chocolate UK & Global Retail chez Mars Chocolat.

«Nous nous félicitons de cette initiative en tant que moyen de rassembler l'industrie, les gouvernements et d'autres parties prenantes pour aborder les défis de la dégradation des forêts et de la déforestation dans les communautés de culture du cacao», commente Sandra Martinez, responsable de la confiserie au niveau mondial chez Nestlé.

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois