Les ventes de foie gras ont reculé de 5,6 % en 2013

Les fêtes de fin d’année ont été difficiles en 2013 avec un moral des Français en berne (- 16,1 points d’après Kantar WorldPanel) et un « vouloir d’achat » en recul de 27 points. Compte-tenu du poids de cette période dans leurs ventes, les produits festifs ont particulièrement souffert. Selon le panéliste, tous circuits confondus, le mousseux est le seul produit festif à afficher des ventes en hausse en 2013 : + 3 % en valeur. Les chocolats de fêtes ont, en revanche, enregistré un repli de 0,4 % sur la période, contre une chute de 11 % pour le saumon fumé et de 12 % pour les huîtres. Ceci fait dire au Cifog, l’interprofession des palmipèdes à foie gras, que le foie gras a globalement moins souffert que les autres produits festifs avec des ventes en recul de 5,6 % en volumes en 2013, malgré une stabilisation des ventes en hypers et supers. Elément rassurant : le taux de ménages acheteurs, lui, s’est maintenu à 46 %.

En hypers et supers, les consommateurs ont confirmé leur préférence pour le foie gras mi-cuit (+ 2,7 % en volume en 2013 et même + 5,5 % sur la période festive). Il représente 75,7 % des ventes de foie gras sur l’année en grande distribution et même 81 % pendant les fêtes de fin d’année. Les opérateurs espèrent redresser la barre en 2014 en créant de nouveaux produits dédiés à l’apéritif, en élargissant l’éventail des petits formats et en mettant l’accent sur de nouveaux temps forts pour désaisonnaliser davantage la consommation de foie gras.

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois