Pernod-Ricard récompense une thèse sur l'olfaction

Suite à la mise en place d'un programme d'innovation collaborative, le centre de recherche Pernod Ricard a aussi organisé un concours. Le premier prix de recherche et une enveloppe de 10 000 euros ont été attribués à Aline Robert-Hazotte, doctorante au Centre des Sciences du Goût et de l'Alimentation à Dijon pour ses travaux sur « L’influence du métabolisme des composés odorants sur la perception olfactive chez l’Homme». L’efficacité du système olfactif repose en grande partie sur sa « sensibilité », qui dépend de l’affinité des molécules odorantes pour leurs récepteurs et de leur dégagement pour éviter aux récepteurs d’être saturés. La chercheuse a émis l’hypothèse qu’un mécanisme compétitif existe entre odorants vis-à-vis des enzymes olfactives, conduisant à des changements de biodisponibilité des odorants pour leurs récepteurs et in fine à une modulation de la perception olfactive.

Pour Franck Pierre, Directeur du Centre de Recherche de Pernod Ricard, « en récompensant des jeunes chercheurs travaillant sur des sujets d’intérêt pour le Groupe, nous renforçons notre collaboration avec le monde scientifique et technique ainsi que nos liens avec des experts réputés pour leur excellence. Ainsi, la qualité et la multiplicité des interactions au sein de notre écosystème innovation, élargies à des partenaires externes mûrement sélectionnés, sont essentielles pour atteindre nos objectifs. »

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois