Steaks hachés frauduleux : Interbev porte plainte contre X

11 juin 2019 - Marjolaine Cérou

L’interprofession Elevage et Viande Interbev porte plainte contre X dans le cadre de l’affaire des steaks hachés frauduleux polonais vendus à des associations caritatives. « Le terme steak haché ne peut pas être utilisé pour un produit contenant des protéines végétales. Cette affaire nous conforte pleinement dans nos actions pour faire respecter strictement le code des usages français et clarifier l’utilisation des appellations relatives aux viandes », rappelle l’interprofession.

Interbev encourage les opérateurs publics et privés à s’appuyer sur les démarches interprofessionnelles « Viande Bovine Française » et le cahier des charges « 100 % muscle » dans leurs contrats et appels d’offres.

Pour rappel, la démarche « Viande Bovine Française » garantit au consommateur une viande issue d’un animal né, élevé, abattu en France et dont la viande est transformée sur le territoire national.

Le cahier des charges « 100 % muscle », assure quant à lui que la viande hachée est composée exclusivement de muscle de bœuf, identifié et tracé.

« Nous demandons une sévérité exemplaire afin que de tels actes frauduleux ne puissent plus se reproduire en France. Il est de notre devoir de garantir à tous nos concitoyens une viande irréprochable en termes de qualité. Ainsi, Interbev, en collaboration avec Inaporc, travaille depuis plusieurs mois à la mise en place d’une association qui favorisera les dons de viande française aux plus démunis », déclare Dominique Langlois, son président.

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

  • Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
  • Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
  • Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois