Sucres ajoutés : l’Efsa se prononcera d’ici 2020

Suite à la demande du Danemark, de la Finlande, de l'Islande, de la Norvège et de la Suède, l’Efsa va donner son avis sur la quantité maximale recommandée de sucres ajoutés dans les aliments. Son objectif est de déterminer un seuil maximal d’exposition quotidienne, toutes sources confondues (saccharose, fructose, glucose, sirops de glucose ou de fructose...), qui ne soit pas associé à des effets défavorables sur la santé. La cible étudiée sera principalement la population en bonne santé de tout âge. Deux consultations publiques auront lieu début 2018 et fin 2019.

Cet avis doit aider les États de l’Union européenne à rédiger des conseils et des recommandations nutritionnelles pour les sucres ajoutés, sachant que l’OMS avait recommandé un apport en sucres libres (sucres ajoutés + sucres naturellement présents dans le miel, les sirops, les jus de fruits et les jus de fruits à base de concentré) de maximum 10% de la ration énergétique totale.

En France, une étude de l’Inra, Danone Nutricia Research, MS-Nutrition, Inserm et Aix-Marseille Université a évalué les quantités moyennes de sucres libres à 9,5 % de l’apport énergétique.

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois