Traffic lights : Bruxelles met en demeure les autorités britanniques

8 octobre 2014 - K.E.

La Commission Européenne a décidé d’envoyer une lettre de mise en demeure aux autorités britanniques au sujet de l’étiquetage nutritionnel sous forme de codes couleurs, utilisé Outre-Manche et mieux connu sous le nom de « traffic lights ».

Les Autorités britanniques disposent donc d'un délai de deux mois pour fournir une réponse satisfaisante, à savoir prouver que ces pastilles rouges, oranges, vertes n'entravent pas la libre circulation des produits alimentaires et qu'elles ne discriminent pas les produits qui doivent afficher un feu rouge ou orange.

La procédure d’enquête « EU PILOT » entamée suite aux plaintes déposées par plusieurs associations agroalimentaires agricoles et industrielles, européennes et nationales (Italie, France, Espagne), n’avait jusque-là pas permis de le démontrer de manière satisfaisante. Des opérateurs, en France et ailleurs, se sont déjà montrés très préoccupés par ce système de pastilles de couleurs désormais imposé par les enseignes de distributions anglaises.

En France, plusieurs voix s'élèvent également contre le projet de la ministre Marisol Touraine d’incluse dans la loi de Santé publique une disposition relative à l’apposition des codes couleurs pour l’étiquetage nutritionnel.

Process Alimentaire - Offres d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L'AGROALIMENTAIRE

  • Une veille complète de l'actualitédu secteur agroalimentaire
  • Des enquêtes et dossierssur des thèmes stratégiques
  • Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois