Trafic de cheval : Interbev Equins se portera partie civile

L’enquête sur le Horsegate II va bon train. Jeudi 30 avril, huit individus ont été mis en examen à Marseille pour « faux et usage de faux, tromperie sur la marchandise, abus de confiance et escroquerie en bande organisée. Au total, ce sont 26 personnes qui ont été interpellées en Europe dans le cadre du démantèlement de ce réseau. Sous la férule d’un individu de nationalité belge, les membres du réseau auraient falsifier les documents d’identification de chevaux afin de les faire entrer frauduleusement dans la chaîne alimentaire, via des abattoirs du Sud de la France. 4700 chevaux auraient suivi ce circuit.

Dans un communiqué, Interbev Equins, l’interprofession de la viande chevaline, déclare que si l’enquête conclut à une malversation de la part d’une ou plusieurs personnes impliquées dans ce dossier, elle se portera partie civile et mettra en œuvre tous les moyens du droit pour assurer la défense de la filière.

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois