Ingrédients

Arômes sucrés et acides encapsulés chez LycoRed

La microencapsulation d'édulcorants ou d'acide malique permet la libération progressive des arômes des bonbons mous et des chewing gums lors de la mastication.

La société israélienne LycoRed a récemment développé une nouvelle technologie de microencapsulation pour prolonger le temps de libération des arômes sucrés ou acides dans les bonbons mous et les pâtes à mâcher. Au cœur de cette innovation : le piégeage d’édulcorants ou d’acide malique au sein d’une capsule composée de dérivés de cellulose et d’huiles végétales hydrogénées. La libération des parfums et des odeurs est différée pendant la mastication du produit, lorsque le consommateur casse les capsules.

Facteur organoleptique clé sur le marché de la confiserie et des gommes à mâcher, la libération progressive des arômes en bouche reste un enjeu important chez les industriels. Avec cette innovation, la compagnie LycoRed estime ainsi pouvoir doubler le temps de libération des arômes en bouche, de 5 minutes sur des formulations classiques de bonbons à mâcher ou de chewing-gums jusqu’à 10-12 minutes avec les microcapsules.

Quatre références sont déjà proposées par le fabricant en fonction des arômes à mettre en valeur dans le produit final :
- Sucralose encapsulé baptisé SucraCote
- Aspartame encapsulé baptisé AsparCote, exhausteur des arômes fruités,
- Acésulfame K encapsulé baptisé AcesuCote, exhausteur de l’arôme menthe,
- Acide malique encapsulé baptisé Capsudar, exhausteur d’acidité.

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois