Ingrédients

Cargill ouvre sa « boîte à outils » à lécithines

18 décembre 2007 - Josselin Moreau

Molecule de phosphatidylcholine.

Cargill Texturizing Solutions vient d’annoncer la création d’une « boite à outil » qualité à lécithines pour évaluer avec le plus de précisions possibles les besoins de ses clients. Son offre se décline désormais en quatre grandes catégories : standard, haute qualité, premium et FQ-MaxX. La nouvelle « boite à outil » permet désormais à chaque industriel de trouver le type de lécithines ayant les fonctionnalités les plus appropriées en fonction des matières premières utilisées, du procédé de fabrication et des obligations réglementaires.

La démarche vise donc à mieux faire coïncider les spécifications décrites dans les cahiers des charges avec les fonctionnalités technologiques et organoleptiques correspondantes aux lécithines. « Il existe en effet des applications alimentaires pour lesquelles la qualité [de lécithine] est extrêmement pointue. A contrario, utiliser ce degré de sophistication pour d’autres utilisations équivaudrait à se servir d’une masse pour casser une noisette », explique Hanns-Georg Bueschelberger, chef de produits lécithines chez Cargill.

La lécithine
Plus connue sous le nom de lécithines, les phosphatidylcholines sont des phospholipides utilisés en tant qu’émulsifiants dans l’industrie alimentaire. Par extension, on utilise le terme « lécithine » pour désigner l’ensemble des phospholipides d’origines végétale ou animale. Elles peuvent adopter différentes couleurs (jaunes, brunes, transparentes), caractéristiques moléculaires et qualités microbiologiques. On utilise par exemple la lécithine de soja dans certaines recettes de chocolat.

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois