Ingrédients

Chine : eldorado des géants de l’ingrédient

1 octobre 2013 - Pierre Christen

Solvay s'implante à Zhenjiang en Chine, la demande en vanilline se développant plus rapidement en Asie que dans le reste du monde.

Coup sur coup, trois grands groupes (DuPont, Solvay et Tate & Lyle) annoncent des investissements massifs en Chine. Chacun illustre une stratégie différente : acquisition, implantation ou joint-venture.

DuPont a inauguré au cœur de l’été sa nouvelle usine dédiée au mélange et au conditionnement des probiotiques, implantée à Pékin en Chine. C’est le fruit du rachat en 2011 d’une usine de transformation alimentaire, convertie progressivement en site DuPont Nutrition & Health dédié au conditionnement de probiotiques en sachets ou en sticks. Il fournira les marchés mondiaux des compléments alimentaires, de l’alimentaire et des boissons, mais avec un focus particulier sur la zone Asie – Pacifique. Les souches (marques Howaru et Florafit) proviennent des sites nord-américains et européens du groupe. L’usine chinoise les personnalisera à travers des mélanges d’ingrédients. DuPont possède déjà huit sites en Chine : émulsifiants, hydrocolloïdes, enzymes et édulcorants, conservateurs, protéines de soja, lécithine, fibres et solutions de diagnostic moléculaire.

Solvay a également fait le choix de l'implantation, avec une usine de production de vanilline située à Zhenjiang qui va renforcer de 40 % sa capacité mondiale de production . L'objectif est clairement de servir le nouveau débouché asiatique : la demande en vanilline se développant plus rapidement en Asie que dans le reste du monde. Pour le leader mondial, cette usine opérationnelle d'ici à la fin 2014 complète celles de Baton Rouge aux Etats-Unis et de Saint-Fons en France. « Désormais nous disposons d'une implantation réellement mondiale de nos sites de production, gage d'une traçabilité complète en matière de sécurité alimentaire », déclare Dominique Rage, président de Solvay Aroma Performance.

De son côté, le groupe britannique Tate & Lyle a fait le choix de l'association en montant une joint-venture avec une société chinoise, en l'occurrence Xuzhou Yitong Food Industry pour faire l'acquisition de 51 % de Jiangsu Howbetter Food, un leader des systèmes stabilisants et des mélanges d'ingrédients sur le marché chinois. Grâce à son usine implantée dans la province du Jiangsu, Howbetter est un des premiers blenders à avoir obtenu une licence pour opérer selon la nouvelle réglementation mise en place en 2010. « L'expertise et les infrastructures locales d'Howbetter nous procure une plate forme pour accélérer notre croissance en Chine », commente Olivier Rigaud, président de la division Specialty Food Ingredients chez Tate & Lyle.

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois