Covid-19 : Exception japonaise, l’hypothèse de Pierre Weill

3 avril 2020 - Pierre Christen

Sans être complètement épargné par la pandémie de Covid-19, le Japon paraît relativement préservé, avec seulement un peu plus de 2000 cas répertoriés à ce jour et une cinquantaine de morts. Les experts pointent plusieurs explications : le port systématique de masques, une culture adaptée à la distanciation sociale, mais aussi un système d’identification et d’isolement des cas très réactif.

Les Omega 3 protecteurs des inflammations

Sur son compte Linkedin, Pierre Weill, président de l’association Bleu-Blanc-Coeur, ouvre une autre hypothèse. « Le Coronavirus tue parce qu’il provoque un Syndrome de détresse respiratoire aigu (ARDS). Les poumons ne fonctionnent plus du fait d’une inflammation extrême », rappelle-t-il en préambule. Avant de souligner un élément caractéristique de l’alimentation des Japonais : «  ce sont les plus gros mangeurs au monde de poisson riche en Omega 3. Or les Omega 3 préviennent l’inflammation, c’est de la biochimie de base. Toutes les maladies inflammatoires ont des niveaux très faibles au Japon ».

Pierre Weill ajoute que des études cliniques ont montré des effets très positifs des oméga 3 en prévention des ARDS. Pour cet agronome-entrepreneur-chercheur, convaincu du lien entre santé, mode de production agricole et environnement, il serait temps de s’intéresser aux mécanismes de résistance et de prévention face au Covid-19, alors que tous les enjeux tournent autour de la molécule chimique qui va tuer le virus.

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

  • Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
  • Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
  • Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois