Ingrédients

Covid-19 : Les ventes d’œufs ont augmenté de 44 % en un mois

4 mai 2020 - Amelie Dereuder

Confinement oblige, la vente de certaines denrées a explosé. C’est le cas des œufs qui sont largement plébiscités pour la cuisine et la pâtisserie. Entre le 16 mars et le 12 avril, 611 millions d'œufs ont été vendus en France, soit 44 % de plus qu’à la même période en 2019. Le pourcentage atteint même +72 % en réseau de proximité. Ce qui a ponctuellement entraîné des ruptures en rayons, alors que d’après le CNPO (l’interprofession française des œufs), 185 millions d'œufs supplémentaires ont été mis à disposition des consommateurs, tous types d’élevages confondus.

Pour répondre à cette demande croissante, les centres d'emballage tournent à plein régime, avec un renforcement des équipes et des horaires élargis en 2x8, voire même en 3x8 dans certains cas. Au début du confinement, l’offre a été recentrée sur un nombre réduit de références. Depuis, elle a été élargie y compris avec des plateaux de 20, 24 voire 30 œufs qui ont permis de répondre aux achats massifs. Les centres se sont également réorganisés pour réorienter vers les magasins les œufs à coquille brune mais également à coquille blanche habituellement destinés à la restauration. Les acteurs échangent chaque jour avec la distribution pour gérer au plus juste les volumes.

Toutefois, le CNPO confirme que la filière fait face à des difficultés : désorganisation des transports, personnel parfois réduit dans les centres d'emballage, difficultés d'approvisionnement en emballages adaptés, sans compter que les poules ne peuvent pas pondre davantage. Ce sont ces problématiques qui ont entraîné les ruptures d’approvisionnement et pas une pénurie d’œufs au niveau français.

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

  • Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
  • Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
  • Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois