Ingrédients

DSM obtient une allégation sur la vitamine D pour les seniors

15 décembre 2014 - Amélie Dereuder

DSM a obtenu une allégation de santé de type 14.1 pour la vitamine D.Elle renforce la force musculaire et la santé osseuse. Elle limite ainsi les risques de chutes et de fractures des plus de 60 ans.© Kzenon - Fotolia

On croyait tout savoir sur les vitamines. Mais après plusieurs années d'attente, DSM a obtenu de la Commission européenne, le 25 novembre 2014, une autorisation d'allégation santé de type 14.1 pour la vitamine D.

« Les fonctions des vitamines sont connues depuis plus de 100 ans. Cependant, de nouveaux usages sont encore découverts. Actuellement, plus de 1000 études des vitamines sur l'Homme se déroulent et font croître les connaissances sur leurs bénéfices santé. 20 à 30% de la population générale prend des compléments alimentaires et pour les personnes âgées, la supplémentation est une source importante de nutriments », explique Manfred Eggersdorfer, vice-président Nutrition Science & Advocacy chez DSM.

Une des dernières en date porte sur la vitamine D. En novembre 2014, la demande d'allégation de santé (type 14.1) de DSM a été approuvée par la Commission européenne. Il a été prouvé que la vitamine D permettait de limiter les risques de chutes et de fractures des plus de 60 ans, souvent liées aux postures instables et à la faiblesse musculaire. L'EFSA avait délivré un avis positif sur le dossier en septembre 2011. La demande date, elle, de 2010. Le processus a donc mis plus de quatre ans pour aboutir.

Dans l'avis de l'EFSA, l'effet bénéfique est obtenu pour une dose de 20 microgrammes par jour. La Commission a ajouté une condition d'utilisation : le complément alimentaire doit au moins fournir 15 microgrammes de vitamine D par portion journalière. Les études ont prouvé que les vitamines D2 et D3, en combinaison avec le calcium, réduisent significativement le risque de chute des seniors.

Pour parvenir à cette autorisation, DSM a dû fournir plusieurs études randomisées, dont cinq ont été acceptées. La société a ainsi pu obtenir une allégation sur la réduction de maladie. La formulation de l'allégation est finalement la suivante : « La vitamine D peut réduire le risque de chute. Les chutes sont un facteur de risque de fractures des os. »

Process Alimentaire - Abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois