Ingrédients

DuPont acquiert 100% de Solae

2 mai 2012 - Pierre Christen

Sur le dernier salon Food Ingredients Europe 2011, David Welsby, responsable applications Europe chez Solae, présentait les deux nouveautés le nugget Supro138 et le Supro 430 en version non OGM.

Depuis l’acquisition de Danisco l’année dernière, le groupe américain DuPont a clairement mis le secteur alimentaire en tête de ses axes de développement. Restait toutefois une question en suspens : celle de la place de Solae. Bien que présent dans l’organigramme de la division DuPont Nutrition & Health, le spécialiste des ingrédients à base de soja restait une joint-venture, partagée entre DuPont (72 %) et le semencier Bunge (28 %). La donne vient de changer. DuPont vient en effet d’annoncer l’achat des parts détenues par Bunge, qui a décidé de se recentrer sur son cœur de métier. Le groupe américain détient désormais la totalité de Solae. « Cet investissement complète notre vision de leader dans le domaine des ingrédients alimentaires », souligne James C. Borel, vice-président exécutif de DuPont. Si DuPont s’est engagé à ne pas dévoiler le montant de la transaction, le semencier Bunge a en revanche révélé qu’il avoisinait les 440 M€.

Les ingrédients fonctionnels de Solae seront désormais pleinement intégrés à la division DuPont Nutrition & Health. Ils vont donc compléter l’offre déjà constituée de la gamme DuPont Danisco, rassemblant les gammes historiques de Danisco, telles que la gamme Cremodan de texturants pour applications crèmes glacées. De son côté, Solae apporte un savoir-faire spécifique. Par exemple, la société avait présenté sur le dernier salon Food Ingredients Europe 2011 deux nouveautés dédiées aux barres nutritionnelles. Le nugget Supro138, composé de 30 % de fibres majoritairement insolubles et 40 % de protéines, est formulé de manière à limiter les transferts d'eau provenant des sirops de sucre. « Un atout pour enrichir en fibres sans dénaturer la texture », nous avait précisé David Welsby, responsable applications Europe. Solae avait également lancé Supro 430 en version IP non OGM au plan mondial. Cet isolat de protéines de soja remplace totalement ou partiellement les protéines de lactosérum dans les barres extrudées. Moins onéreux, il a l’avantage de limiter le durcissement et allonge ainsi la durée de vie du produit. « Un autre avantage est qu’il réduit le caractère visqueux et collant, d’où un meilleure processabilité », avait-il commenté.

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois