Prinova commercialise une large gamme de protéines végétales. Sont proposées du pois, de la courge, du riz, du haricot mungo, de la féverole et du soja. Crédit photo Prinova

FIE 2019 : les protéines innovent tous azimuts

26 novembre 2019 - Amelie Dereuder

Sur cette nouvelle édition du Food Ingredients Europe, les protéines dominent les lancements d’intérêt nutritionnels. Le végétal reste un des axes forts du salon, mais les protéines de lait ne sont pas en reste. Focus.

Prinova se renforce sur les protéines végétales

En complément de son offre de protéines animales et laitières, Prinova commercialise une large gamme de protéines végétales. Sont proposées du pois, de la courge, du riz, du haricot mungo, de la féverole et du soja. Ces solutions peuvent être utilisées en nutrition sportive, boulangerie, dans les boissons ou dans les substituts végétariens. Le distributeur dispose aussi d’un mélange de protéines de pois et de riz afin d’apporter tous les acides aminés. Ce mix contient aussi d’autres ingrédients pour améliorer la sensation en bouche et conférer une texture plus crémeuse.

Hall 6 Stand C140

Aloja Starkelsen présente ses protéines de fèves et pois bruns

L’entreprise lettone Aloja Starkelsen met en avant ses gammes de protéines de fèves et de pois bruns biologiques européens. Les farines et concentrats de protéines possèdent des propriétés texturantes, moussantes et émulsifiantes grâce à un process de traitement thermique. De plus, ces solutions sans gluten et véganes ont de bonnes capacités de rétention d’eau. Les produits sont distribués en France par Firmalis.

Hall 7 Stand U187

 

Crédit photo Arla Foods Ingredients

Arla met l’accent sur les sportifs et les laits infantiles

La division ingrédients d’Arla Foods présente un hydrolysat de protéines de lactosérum pour la nutrition sportive : Lacprodan HydroPowerPro. Il est 50 % moins amer que les autres solutions, à taux d’hydrolyse égal. Son autre intérêt est l’absorption rapide des acides aminés. L’hydrolysat se dissout rapidement et apporte peu de viscosité, ce qui le rend intéressant pour les shakes à réhydrater et les boissons protéinées.

Hall 6 Stand C120


 

Eurosérum lance de nouveaux ingrédients laitiers

Filiale de Sodiaal, Eurosérum complète sa gamme d’ingrédients laitiers avec trois nouvelles solutions. Sicayang est une poudre de lactosérum déminéralisée de chèvre et de brebis. Riche en protéines et en lactose, avec peu de sels minéraux, elle permet d’enrichir des formules infantiles. La société française a aussi mis au point un perméat de chèvre déminéralisé riche en lactose. Elle a aussi élargi son portefeuille bio avec des poudres de lait écrémé, des concentrés de protéines laitières et du lactosérum déminéralisé de vache. Ces ingrédients sont disponibles en qualité alimentaire ou babyfood et peuvent donc s’utiliser dans des laits infantiles, produits laitiers frais, glaces et produits nutritionnels protéinés.

Hall 6 Stand G110

 

Crédit photo Fazer Mills

Fazer Mills mise sur les protéines d’avoine

Le groupe Fazer Mills propose Aurora Oat Protein 20, un ingrédient contenant 20 % de protéines d’avoine. Il est source de zinc et de magnésium et contient 17 % d’acides aminés branchés. Avec son goût neutre et sa fine granulométrie, il peut être employé dans les alternatives à la viande, les boissons, les barres céréalières et les produits de snacking.

Hall 7 Stand C36

 

Eurial commercialise deux nouvelles protéines de lait

Pour l’enrichissement en protéines, Eurial Ingrédients & Nutrition a lancé deux nouveautés. EuriNutri 80 NS est un concentré de protéines solubles natives, extraite du lait par filtration membranaire. Adapté à la nutrition sportive, il existe une version pour les boissons instantanées. GrassFit 80 WPC est un concentré de lactosérum (issu de fromage AOP) produit à partir de lait de vaches nourries à l’herbe sans OGM. L’ingrédient vise les produits premium qui mettent en avant le bien-être animal.

Hall 6 Stand C171

 

Roquette lance une nouvelle protéine de féverole

Le groupe Roquette étoffe sa gamme de protéines avec une nouvelle matière première, la féverole. Elle est issue d’un programme de recherche initié il y a deux ans pour identifier des protéines végétales prometteuses sur divers aspects : nutrition, acceptabilité, intérêt agricole, accessibilité, composition et possibilité de valorisation des coproduits. L’équipe en charge a ainsi étudié une trentaine d’espèces pour finalement lancer la production industrielle de féverole (aussi appelée fève). Elle contient 30 % de protéines, 25 % de fibres et très peu de matières grasses. La féverole bénéficie d’une bonne image auprès des consommateurs, contient de l’amidon et des fibres que Roquette pourrait éventuellement commercialiser et sa culture a un effet bénéfique sur les sols. Cette légumineuse va être produite en Europe et transformée dans une usine néerlandaise. Dans un premier temps, c’est une protéine texturée qui sera mise sur le marché en 2020 pour le secteur des analogues de viande.

Hall 6 Stand C70

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

  • Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
  • Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
  • Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois