Ingrédients

Glavonoïd et β-glucanes de levure obtiennent le statut Novel Food

20 décembre 2011 - Pierre Christen

Le Glavonoid est extrait de la réglisse. Kaneka précise que l'extrait ne contient pas d'acide glycyrrhizinique, connu pour ses capacités édulcorantes.

Les autorisations de nouveaux ingrédients relevant du règlement Novel Food n°258/97 sont trop rares pour ne pas les mettre en lumière lorsqu’il y en an.

Deux décisions d’exécution de la Commission européenne, parue au Journal Officiel de l’Union Européenne en date du 26 novembre ont accordé le statut Novel Food à deux nouveaux ingrédients.

La première concerne la mise sur le marché des flavonoïdes issus de réglisse (Glycyrrhiza glabra). Commercialisé sous le nom de « Glavonoïd », cet extrait est désormais autorisé pour utilisation dans les compléments alimentaires ainsi que les boissons lactées, à base de yaourt ou de fruits et légumes, à hauteur de 120 mg par portion journalière. Kaneka, qui avait soumis le dossier d’autorisation en 2007, souligne l’intérêt de l’ingrédient pour les marchés de la minceur. Selon le fournisseur, le « Glavonoïd » a une double action de réduction des graisses abdominales.

La seconde est relative à un dossier soumis par la société Biothera relativement aux β-glucanes de levure (Saccharomyces cerevisiae). Ce nouvel ingrédient est autorisé sous forme soluble et insoluble, à condition de contenir respectivement 75 % et 70 % de β-glucanes. L’autorisation concerne les compléments alimentaires (375 mg/j), les denrées alimentaires destinées à une alimentation particulière (600 mg/j), les boissons à base de jus de fruits (130 mg/100 ml), les boissons aromatisées aux fruits (80 mg/100 ml), les autres boissons (80 mg/100 ml en PAB ou 700 mg/100 g en poudre), les barres de céréales, (600 mg/100 g), les cookies (670 mg/100 g), les crackers (20 mg/100 g), les céréales pour petit-déjeuner (670 mg/100 g), les céréales de petit déjeuner complètes (150 mg/100 g), les produits à base de yaourt (160 mg/100 g), les potages, le chocolat et les confiseries (400 mg/100 g), et les barres et poudres protéinées (600 mg/100 g). L’intérêt du nouvel ingrédient est de susciter un nouvel apport en fibres.

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois