Ingrédients

Knorr et WWF-UK listent les 50 aliments de demain

4 mars 2019 - Amélie Dereuder

Le rapport de Knorr et WWF-UK préconise de consommer une plus grande diversité d’aliments. Les auteurs plébiscitent 50 espèces végétales, présentées comme les aliments de demain. Sont cités l’algue nori, le pois bambara, le cactus figuier de barbarie… Crédit photo Knorr

Selon la FAO (Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture), 75 % de l’alimentation mondiale provient de 12 grandes cultures et 5 animaux. A eux trois, le riz, le maïs et le blé représentent déjà 60 % des calories d’espèces végétales que nous consommons. Cette mondialisation diminue la diversité environnementale et nutritionnelle. Afin de réduire l’impact de notre alimentation sur la planète (qui cause notamment des résistances aux antibiotiques et aux pesticides), Knorr et WWF-UK se sont associés pour publier un rapport sur les 50 aliments de demain. « Beaucoup d’entre nous pensent que ce sont les transports ou l’énergie qui causent le plus de dégâts à l’environnement. En réalité, c’est notre système alimentaire qui a le plus d’impact », note Tony Juniper, directeur exécutif Advocacy chez WWF-UK. L’alimentation est responsable d’un quart des émissions de gaz à effet de serre, dont 60 % est imputable à l’élevage (ce que confirme en France le dernier rapport de l'Ademe). Dans un contexte où il faudra nourrir 10 milliards d’êtres humains en 2050, « à moins que nous changions notre alimentation et notre façon de la produire, il sera difficile de tous nous nourrir correctement », justifie April Redmond, vice-président de Knorr.

Réduire l'impact environnemental et favoriser la diversité alimentaire

La liste contient 50 espèces végétales, sélectionnées pour leur moindre impact environnemental (rendement, besoin en eau et fertilisant, résistance aux nuisibles, maladies et changements climatiques…), leurs caractéristiques nutritionnelles, leur accessibilité, leur goût et l’acceptation des consommateurs. Certaines sont courantes, d’autres sont inconnues sous nos latitudes. On y retrouve des légumes, des légumineuses, des graines, des céréales mais aussi des algues. Pas de viande ni d’insectes au programme.

La partie légumes est scindée en trois. Ceux classés comme des fruits (tomate orange, okra, fleur de courgette) sont riches en fibres et vitamine C. Les légumes feuilles regroupent les feuilles de betterave et de courges, souvent laissées de côté, le brocolis-rave (aussi appelé brocoli italien), le chou kale (mis à la mode avec les régimes détox), le moringa (un super-aliment dont les feuilles, fleurs et capsules de graines sont consommées), le chou chinois, le chou rouge, les épinards et le cresson de fontaine. Pour les légumes- racines, les aliments plébiscités sont la scorsonère (salsifi noir), la racine de persil (pour valoriser autre chose que les feuilles) et le radis blanc. Un de leurs avantages est leur longue conservation.

Dans la catégorie des céréales et graines, le but est de trouver des alternatives au riz, au blé et au maïs. Sont présentés comme nutritionnellement intéressants : l’amarante, le sarrasin, l’éleusine (un type de millet très résistant), le fonio (une graine africaine récemment autorisée en Novel Food), le blé khorosan (ou kamut), le quinoa, le seigle, le teff (graine répandue en Éthiopie), le riz sauvage (qui n’est pas du riz mais une plante semi-aquatique d’Amérique du Nord).

Des substituts aux produits animaux

Les légumineuses sont incontournables dans ce classement des ingrédients du futur, notamment pour leur capacité à fixer l’azote. Elles contiennent des fibres, des protéines et des vitamines B. Les espèces à privilégier sont le haricot noir, l'azuki (utilisé dans la cuisine asiatique), la fève, le pois bambara (plante africaine au goût de fruits à coques), le niébé (cultivé en Afrique, en Asie du Sud-Est et en Amérique du sud), les lentilles, les haricots marama (pousse dans les déserts), les haricots mungo (soja vert) et les graines de soja.

Parmi les 2 000 variétés comestibles de champignons, trois ont été sélectionnées par les experts du rapport pour leur richesse en protéines, fibres, vitamines D et B ainsi que leur capacité à pousser sur tout type de support : l’énoki (collybie à pied velouté), le maïtaké (polypore en touffe) et le lactaire délicieux. Les deux premiers sont des classiques de la cuisine asiatique et le troisième est consommé en Europe, Russie et Amérique du Nord.

Les fruits à coques et les graines oléagineuses sont appréciés pour leur composition en protéines, en acides gras insaturés et vitamine E. La sélection de Knorr et WWF-UK fait mention du lin, du chènevis (graines de chanvre, sans composés psycho-actifs), du sésame et des noix.

Les aliments moins classiques

Le rapport cite aussi quelques graines germées, dont les nutriments sont plus biodisponibles et les facteurs anti-nutritionnels moins présents. Il s’agit de l’alfalfa, des haricots rouges et des pois chiches.

Dans la catégorie des cactus, une seule espèce est présentée : le figuier de barbarie. Les cladodes (servant de feuilles), les fruits, les fleurs et l’huile sont riches en nutriments. Ces matières premières peuvent aussi être utilisées pour l’alimentation animale ou pour produire des biogaz. Le nopal est largement consommé au Mexique.

Pour les algues, le rapport met en avant les intérêts du nori et du wakamé. Largement disponibles (et très consommées en Asie), faciles à cultiver, elles sont aussi riches en protéines, en vitamines et minéraux.

Certains tubercules mériteraient plus d’intérêt de la part des consommateurs. Riches en glucides, ils peuvent être consommés pendant l’hiver bouillis, cuits ou même en gâteau. Les quatre aliments choisis sont exotiques. Le rapport décrit les racines de lotus (consommées en Asie), l’ube (igname ailée de couleur violette, très connu aux Philippines), le jicama (ayant de bons rendements même en climat aride) et la patate douce cilembu (originaire d’Indonésie).

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

  • Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
  • Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
  • Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois