Ingrédients

La cuisson du riz nouvelle génération

27 octobre 2009 - Pierre Christen

two bowls of plain rice and chopsticks

Après le projet Saveur Vapeur, Seb porte un nouveau projet collaboratif destiné à innover en terme de cuisson santé. Baptisé Nutrice, ce projet R&D a pour ambition de développer des procédés innovants pour améliorer de manière naturelle les qualités nutritionnelles de rations alimentaires à base de riz, mais aussi de céréales et de légumineuses. Le tout sans sacrifier le goût, bien au contraire. Porté par Seb, et doté d’un budget de 3 millions d’euros, Nutrice a obtenu une co-labellisation des trois pôles de compétitivité Nutrition-Santé-Longévité, Vitagora et Q@limed dans le cadre du huitième appel à projets R&D du fonds unique interministériel.

Huit partenaires

Nutrice va impliquer huit partenaires, dont quatre acteurs du monde de la recherche (Inra, AgroParisTech, Cirad, CNRS), deux groupes industriels (Seb et Lesaffre) et deux PME (Nexidia et Sensina), sur un axe procédés de cuisson (avec et sans apport extrinsèque), un axe sensoriel et un axe pré-clinique. Pour Seb, le leader du petit électroménager, l’objectif est de concevoir une nouvelle gamme de cuiseurs, optimisée en terme de préservation des qualités nutritionnelles. En ligne de mire : le marché asiatique sur lequel la concurrence est vive, la différenciation se faisant sur la maîtrise des paramètres de cuisson. « Il reste à comprendre quelle est l’influence des paramètres sur les qualités organoleptiques et nutritionnelles du riz, explique Philippe Crevoisier, directeur général « Cuisson électrique » du groupe Seb. C’est ce qui se trouve dans l’assiette que nous souhaitons caractériser ».

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois