Nutrition

Les additifs ne sont pas responsables de l’hyperactivité des enfants

31 mars 2008 - Josselin Moreau

Il n'y aura pas de modification de la dose journalière acceptable (DJA) des colorants alimentaires respectifs ou du benzoate de sodium.

L’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) a achevé l’évaluation de la récente étude effectuée par les chercheurs de l’Université de Southampton au Royaume-Uni (McCann et al., 2007). Elle a conclu que « cette étude n’apportait que des preuves limitées d’un léger effet sur l’activité et l’attention de certains enfants. » En particulier, elle a pointé « l’incapacité d’identifier quels additifs seraient responsables des effets observés chez les enfants compte tenu que des associations ont été testées et non des additifs pris individuellement. » Pour les experts du groupe scientifique, les effets observés ne sont pas cohérents pour les deux groupes d’âge et pour les deux associations utilisées lors de l’étude. L’agence européenne souligne aussi l’absence d’informations sur l’importance clinique des changements de comportements observés ainsi que la relative faiblesse de l’effet.

Pas de modification des DJA

Publiée en septembre 2007, l’étude suggérait qu’il existait un lien entre certains colorants alimentaires et le conservateur benzoate de sodium avec l’hyperactivité chez les enfants. Elle avait provoquée de vives réactions de la part des distributeurs et de certains industriels pour éliminer ses additifs de leurs formulations (cf. encadré). Dans son communiqué, l’EFSA précise : « Même si les résultats de l’étude peuvent être pertinents pour certains individus présentant une sensibilité aux additifs alimentaires en général ou aux colorants alimentaires en particulier, il n’est pas possible, à l’heure actuelle, d’évaluer l’étendue d’une telle sensibilité sur l’ensemble de la population. »
Le groupe d’expert a ainsi conclu que les résultats de l’étude de McCann et al. ne pouvaient pas servir de base pour une modification de la dose journalière acceptable (DJA) des colorants alimentaires respectifs ou du benzoate de sodium.

L’EFSA précise que ce même groupe d’experts réévalue actuellement au cas par cas la sécurité de tous les colorants alimentaires autorisés dans l’Union européenne. Des avis sur certains des colorants concernés, tels que le rouge Allura, devraient être adoptés d’ici la fin de l’année.

Process Alimentaire - Offres d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L'AGROALIMENTAIRE

  • Une veille complète de l'actualitédu secteur agroalimentaire
  • Des enquêtes et dossierssur des thèmes stratégiques
  • Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois