Ingrédients

Les lancements les plus originaux de Biofach

18 février 2019 - Amélie Dereuder

  • Les lancements atypiques de Biofach 2019

    • En France, Perl’amande a développé une purée d’amande à la framboise et au thé vert. Ce produit bio est formulé sans sucre ajouté et les fruits secs sont broyés à froid afin de préserver les qualités nutritionnelles. Ce tartinable au goût original est composé de 96,5 % d’amande, de 2 % de framboises déshydratées, de 1 % de thé vert et d’arômes naturels de framboise.

    • Rapunzel a lancé un muesli bio pour ceux qui suivent un régime acido-basique, prônant un équilibre entre les aliments acides et alcalins. Pour compenser l’alimentation occidentale, plutôt acide, ce produit contient 80 % d’ingrédients susceptibles d’augmenter le pH du corps. Il est composé de 35 % de flocons de sarrasins, de flocons de souchet, de 17 % de flocons d’orge, de sarrasin, de lin, de 6 % de graines de tournesol et de 5 % d’amandes.

    • La brasserie espagnole L’Estupenda a développé une bière bio au tritordeum, une nouvelle céréale lancée en 2015 par Agrasys. La bière est réalisée à partir de malt d’orge et de tritordeum, de houblon et de levures. Elle est refermentée en bouteille et présente donc un dépôt au fond.

    • En Espagne, Laboratorios Almond commercialise une aide culinaire bio à l’amande et au champignon shiitaké sous la marque Eco Mil.Elle est fabriquée avec 14 % de champignons de Paris et de shiitaké, 7 % d’amande, des oignons, de l’huile de tournesol et de coco, de l’amidon de tapioca, de la gomme arabique et du xanthane.

    • Pour changer de la pizza ronde ou calzone, Biopolar a lancé une « gondole » bio surgelée en Allemagne. Plusieurs saveurs sont proposées : épinard-fromage, salami ou tomate-mozarella. La première version contient de la farine de blé, de l’eau, 10,5 % de mozzarella, 10,5 % d’épinard, 10 % de ricotta, 3,5 % de fromage à pâte dure, du sel, de l’huile de tournesol, de l’huile d’olive, du malt de blé, de la levure et de l’ail.

    • Pour le marché allemand, Veganz a lancé un porridge et un muesli bio enrichis en probiotiques (Bifidobacterium bifidum, Lactobacillus acidophilus, Lactobacillus casei) et en prébiotique (ici de l’inuline). Ces produits sont sans sucre raffiné ni huile de palme. Le muesli aux fruits contient 43 % de céréales complètes (avoine, blé, seigle, orge, épeautre), 27 % d’inclusions croustillantes (flocons d’avoine, sucre de canne, graisse de palmiste, noix de coco râpée, flocons de blé, riz extrudé, sirop de glucose, sel), 6,6 % de cubes de figues séchées, 6 % de chips de bananes, des flocons de maïs, 4 % d’inuline, 3,6 % de cubes de pommes séchées, 1,8 % de cassis lyophilisés, du lin, 1,6 % de mûres lyophilisées et des cultures lactiques.

    • L’entreprise polonaise Puydtjes Polska commercialise des substituts végétariens à diverses sauces. Les formules de ces produits bio reposent sur divers texturants, dont de l’ « aquafaba » qui désigne l’eau de cuisson de pois chiche, un ingrédient capable de foisonner comme le blanc d’œuf. L’analogue de mayonnaise contient 55 % d’huile de tournesol, de l’eau, du sirop de riz, de l’aquafaba, de l’amidon de pomme de terre, de l’oignon, du vinaigre, de la moutarde, du sel, des protéines de pois, des herbes aromatiques, du xanthane et de l’extrait de romarin.

    • En Autriche, Genusskoarl a mis au point un substitut bio de sauce soja. Cette solution qui n’est pas sans allergène résulte d’un brassage de lupin et d’avoine avec un peu de sel. Comme la sauce soja, ce produit apporte un goût umami et salé.

    • En Allemagne, Th True Herbal a lancé une boisson bio à la Centella asiatica (gotu kola), une plante employée en médecine ayurvédique et chinoise. La plante est récoltée au Vietnam, puis infusée et mélangée avec 3 % de sucre de canne, du jus de citron concentré, de la poudre d’acérola, de la purée de gac (Momordica cochinchinensis, un fruit asiatique également utilisé en médecine traditionnelle), de l’extrait de menthe poivrée, de l’huile essentielle de citron et de l’extrait de romarin.

    • Pour la France et l’Italie, la co-entreprise Condifresco- Les produits du soleil décline l’ail noir avec des échalotes et des oignons. Ces trois produits bio sont fermentés dans l’eau salée, ce qui modifie leur apparence, leur texture et leur goût. Les saveurs sont plus douces et la consistance plus tendre. L’ail noir étant un aliment tendance, ce trio de bulbes fermentés selon les techniques asiatiques devrait aussi connaître un beau succès en restauration, le premier marché visé pour ce lancement.

Parmi les lancements les plus atypiques du salon Biofach, on peut citer la purée d’amande-framboise-thé vert de Perl’amande, le muesli aux probiotiques et prébiotiques de Veganz ou encore l’aide culinaire au champignon shiitake de Laboratorios Almond.

On le dit souvent, le marché bio est un précurseur des tendances alimentaires. Le salon Biofach, incontournable en Europe dans ce domaine, est donc parfait pour sentir les orientations des prochains lancements.

Cap sur le chanvre

En 2019, les nouveautés exposées ont pris le parti du chanvre, présenté comme un ingrédient santé des plus tendances avec sa richesse en protéines et en omégas 3. Après des débuts timides sur le salon l’an dernier, les graines de chanvre se sont révélées omniprésentes dans les lancements cette année. On en retrouve dans les poudres pour pancakes protéinés de la Mandorle (France), dans les poudres cacaotées des Autrichiens de Schalk Muehle ou dans celles de l’entreprise allemande Berlin Organics. Hempro propose des chocolats ainsi que des tartines au sésame et aux graines de chanvre, et Falco utilise du chanvre et du blé pour le même type de produits. La Macina Bio commercialise du pesto chanvre-basilic et les Chinois de Tianjin Aso Organic foods ont mis au point des spaghettis aux haricots edamame et aux graines de chanvre. De leur côté, les Allemands de Käserebellen ont développé un fromage à pâte dure qui intègre des graines de chanvre dans la matrice et sur la croûte. Les Danois de Mollerup Brands utilisent quant à eux les graines dans leur salami, granola ou bière, ils emploient la protéine de chanvre dans une pâte d’amande et se servent d'un extrait de graine pour le gin.

Les protéines végétales et les algues ne sont pas en reste

Dans la même veine, l’hyperprotéiné végane a aussi inspiré les fabricants. Pour limiter les arrière-goûts et doper l’aminogramme, les formules se basent sur des mélanges de protéines végétales type chanvre, pois, soja, etc. Les exemples sont nombreux : les mueslis pour sportifs de Vita Naturprodukte, les pains de TerraSanna, les boissons instantanées Pure Ya ! aux protéines « crues », le porridge chocolat-cacahuète de Purefood, les pâtes à tartiner La Vida Vegan Protein de Brinkers Food, les poudres hyper-protéinées de Bioplanete, Govinda Natur ou Berlin Organics...

Dans une moindre mesure le salon s’est aussi révélé riches en lancements autour des algues. On citera Vitam et son houmous au wakame, smRt Organic et ses pâtes sans gluten riches en iode grâce aux algues irlandaises, les crackers à la spiruline de Falco, le pesto de Georg Thalhammer, les chips de nori au curcuma de Clearspring ou encore le mélange lentille corail-wakamé des Espagnols d’Eco-Salim.

En plus de ces trois tendances, de nombreux lancements sortaient de l’ordinaire. Purée d’amande- framboise-thé vert, muesli acido-basique, oignon et échalote sur le même modèle que l’ail noir… sont à découvrir dans notre diaporama des nouveautés originales de Biofach 2019 !

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

  • Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
  • Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
  • Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois