Ingrédients

MyLabel se dote d’un score nutritionnel personnalisé

20 janvier 2022 - Amelie Dereuder

Lancée en 2019, l’application MyLabel s’étoffe d’un critère Nutri-Perso, un outil qui adapte le Nutri-Score en fonction de la portion et du profil de consommation.

Avec ses 60 000 téléchargements et un million de produits référencés, MyLabel tente de se faire une place dans la jungle des applications de notations d’aliments. Créé en 2019, l’outil s’est doté d’un nouveau critère : le Nutri-Perso. Ce dernier se base en partie sur le Nutri-Score mais propose une adaptation de la note sur 100 et une couleur en fonction de la taille de la portion et du profil des utilisateurs. C’est une première.

Pour réaliser cette synthèse, MyLabel se repose sur les données de l’Institut National de la Consommation et sur le Crédoc. Ce dernier a mené une enquête en 2019 afin de calculer les portions moyennes d’un aliment en fonction de l’âge et du sexe, ainsi que les besoins nutritionnels de chaque profil. « Si l’on prend l’exemple d’une tablette de chocolat, sa portion aux 100 g est classée E. Mais pour une femme de 40 ans qui n’en consommera en moyenne que 15 g dans la journée, n’est ce pas plus judicieux d’avoir un score plus favorable ? » questionne Christophe Hurbin, fondateur de MyLabel. En fonction de la taille de la portion et de la composition du produit, cette tablette de chocolat obtiendrait des notes allant de 40 à 80 sur 100. Exemple inverse, une briquette de jus de fruits pour enfants peut obtenir un Nutri-Score B aux 100 ml, mais  la portion consommée est en moyenne de 180 à 200 ml, ce qui implique une plus forte consommation de sucre, et d’autant plus pour un enfant. Son Nutri-Perso serait donc de 10/100.

« Notre nouvel outil a deux avantages : faire de la pédagogie autour des portions et offrir du choix au moment de faire ses courses. Si l’on veut se faire plaisir avec une gourmandise, on est en mesure de faire un choix selon la référence et la quantité sans culpabiliser », termine Christophe Hurbin.

 

Comment fonctionne l’application ?

L’application MyLabel repose sur trois critères : la santé, la planète et la société. Chacun est composé de sous-critères : présence d’additifs, OGM, degré de transformation, Nutri-Score, Ecoscore, biodiversité, rémunération des producteurs, bien-être animal… L’utilisateur renseigne l’importance de chaque sous-critère, ce qui pondère la note (un smiley rouge à vert) que lui présente l’application quand il scanne un produit. L’intégration d’un sous-critère Nutri-Perso, pousse encore plus loin la personnalisation nutritionnelle.
En terme de modèle économique, l’application est gratuite pour les consommateurs. MyLabel peut revendre les études et données agrégées (non individuelles) aux marques. La société propose aussi un abonnement pour les sites d’e-commerce qui peuvent améliorer l’expérience utilisateurs de leurs clients.

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois