Ingrédients

Royaume-Uni : une campagne choc contre les acides gras saturés

2 mars 2009 - Pierre Christen

  • Royaume-Uni : une campagne choc contre les acides gras saturés

    • Le simple fait de choisir des produits laitiers à faible teneur en matière grasse permet de réduire votre consommation d'acides gras saturés.

    • Le simple fait de remplacer votre fromage en tranches par du fromage rapé peut vous aider à réduire votre consommation d'acides gras saturés.

    • Le simple fait de manger votre poulet grillé sans la peau permet de réduire votre consommation d'acides gras saturés.

    • Le simple fait de manger de la viande hachée faible en matières grasses permet de réduire votre consommation d'acides gras saturés.

    • Le simple fait d'enlever le gras de votre viande permet vous aide à réduire votre consommation d'acides gras saturés.

    • Le simple fait de comparer les étiquettes et de choisir l'option la plus basse en graisses saturées peut aider à réduire votre consommation de graisses saturées.

    • Le simple fait de manger moins de pâtisseries peut aider à réduire votre consommation de graisses saturées.

    • Le simple fait d'utiliser de l'huile de tournesol ou d'olive à la place du beurre peut aider à réduire votre consommation de graisses saturées.

    • Le simple fait de comparer les étiquettes et de choisir l'option la plus basse en graisses saturées peut aider à réduire votre consommation de graisses saturées.

    • Le simple fait de manger des snacks meilleurs pour la santé lorsque vous êtes pressés peut aider à réduire votre consommation de graisses saturées.

    • Le simple fait de manger des repas plus équilibrés peut aider à réduire votre consommation de graisses saturées.

Après avoir mis à l’index le sel dès 2004, la Food Standards Agency (FSA), équivalent britannique de l’Afssa mais avec plus de pouvoirs, a lancé une campagne de santé publique visant à augmenter la prise de conscience des consommateurs face au risque sanitaire suscité par une trop forte consommation de graisses saturées.

Campagne de 3,5 M€

La campagne de prévention, évaluée à 3,5 M€, comprend une publicité télévisuelle de 40 secondes montrant que les graisses saturées proviennent d’aliments consommés quotidiennement. Elle illustre les effets des dépôts des graisses saturées sur le fonctionnement vasculaire et cardiaque : par exemple, un pot de graisse est versé dans l’évier d’une cuisine, ce qui bouche le tuyau d’évacuation…
La campagne inclut une série de parutions dans la presse. L’objectif : montrer qu’il est facile avec des gestes simples de diminuer sa consommation de graisses saturées. Les messages développés proposent, par exemple, de couper le gras de la viande, de choisir des produits laitiers moins gras ou des huiles végétales plutôt que du beurre. En effet, plusieurs études de la FSA montrent que la moitié des consommateurs anglais pensent qu’il n’y a pas besoin de faire attention aux graisses saturées qu’ils consomment, si par exemple ils font de l’exercice régulier, ne sont pas en surpoids ou mangent beaucoup de fruits et légumes.
« Les gens affirment qu’ils savent que les graisses saturées sont mauvaises pour eux, mais ils ne font pas nécessairement le lien entre les maladies cardio-vasculaires et ce qu’ils mangent, indique Tim Smith, directeur général de la FSA. C’est crucial d’établir ce lien, car les maladies cardiovasculaires sont l’ennemi numéro un au Royaume-Uni. Il y a des moyens simples pour diminuer les quantités de graisses saturées que nous ingérons. Nous avons besoin de manger des viandes moins grasses et moins de fromage, et opter pour des produits laitiers allégés en graisses et manger des snacks plus sains en éliminant les gâteaux et les biscuits ».

Facteur de risque

L’argument massue : les britanniques consomment actuellement 20 % de graisses saturées de plus que les recommandations du gouvernement.
La FSA indique que, sur le long terme, un régime riche en graisses saturées peut élever les niveaux de cholestérol dans le sang, ce qui est un facteur de risque pour les maladies cardio-vasculaires. Celles-ci sont responsables d’un décès prématuré sur trois au Royaume-Uni.
Les principaux aliments pourvoyeurs de graisses saturées Outre-Manche sont les produits laitiers (24 %), les viandes et produits carnés (22 %), les matières grasses tartinables (11 %), les biscuits et pâtisseries (8 %) et les confiseries chocolatées (5 %).

L'Agence a aussi introduit une section de son site dédiée aux recettes en vue de donner des conseils avisés aux consommateurs : www.eatwell.gov.uk
La campagne est soutenue par une palette d’associations de patients ou de santé (British Heart Foundation, Diabetes UK, Heart UK,…), ainsi que par les principaux industriels et distributeurs.
Les professionnels mettent en avant leurs efforts en les illustrant par les baisses quantitatives. Par exemple, du côté des distributeurs, Asda (Wal-mart) affirme avoir écarté en 2008 l’équivalent de 300 tonnes de graisses saturées de ses produits sous sa marque. « Nous allons continuer de travailler en collaboration étroite avec la FSA pour continuer ce bon travail en 2009, déclare Andy Bond, directeur général de l’enseigne. Comme les graisses saturées, les niveaux de sucre et de sel ont été réduits dans de nombreux produits ». Même son de cloche chez Tesco qui annonce de son côté avoir écarté 2500 tonnes de graisses saturées de ses produits depuis 2005 !

Initiatives industrielles mises en avant

Les industriels sont sur la même longueur d’onde. Dans un communiqué, la Food and Drink Federation (FDF), équivalent de l’Ania, indique que ses membres « examinent activement la meilleure manière pour aider les consommateurs à diminuer leur apport de graisses saturées ».
Et de citer là aussi les efforts d’industriels. Par exemple Walkers utilise une huile de tournesol spéciale pour la fabrication de ses chips, ce qui a conduit à réduire la quantité de graisses saturés de 70 à 80 % selon les marques. Dans le même ordre d’idée, McCain Foods annonce avoir réduit cette quantité de 70 % sur cinq ans pour une teneur moyenne dans ses gammes située autour de 0,8 %. United Biscuits affirme que depuis novembre 2008 les principales références de sa gamme de biscuits Mc Vitie’s ont réduit de 50 % leur teneur en graisses saturées.
« C’est une tâche complexe que d’effectuer ces changements sans impacter la fonctionnalité, la qualité, ou le prix, déclare Julian Hunt, directeur de la communication à la FDF. Nos membres ont relevé ce défi depuis quelques années et montrent désormais l’exemple dans la reformulation de produits populaires, sans compromettre le goût ».

Quid d’une même campagne en France ? Le caractère individualisé et fragmenté des pratiques alimentaires anglo-saxonnes convient à des démarches de prévention des risques axées sur tel ou tel excès. Il autorise un discours médical centré sur les composants. Aurait-il le même impact en France, où les pratiques alimentaires sont plus tournées vers la notion fondamentale d’équilibre du régime, et plus réticentes aux discours colportant des valeurs anxiogènes ?

Le constat initial

A l’origine du lancement de cette campagne, une étude de la FSA a montré que les consommateurs britanniques ne se préoccupaient pas assez du lien entre alimentation et maladies cardio-vasculaires. Les pratiques jugées bénéfiques pour la santé, restent encore minoritaires. C’est ainsi que seulement 20 % des britanniques choisissent du poulet ou du poisson à la place de la viande rouge, 24 % coupent et écartent les morceaux de gras de leur viande, 20 % choisissent de la viande présentant moins de gras, 29 % enlève la peau des volailles avant cuisson ou achètent des volailles sans peau et 43 % grillent régulièrement leur viande tandis que 11 % continuent de la frire. Selon la FSA, ces résultats suggèrent qu’il y a un besoin de promouvoir des changements simples qui permettent à tous de profiter d’un régime équilibré tout en diminuant les teneurs en acides gras saturés.

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois