Mytilimer (La Cancalaise) a breveté un nouveau process pour valoriser les moules sous-taille en alimentation animale. Crédit photo Maillard

Ingrédients

Trois nouveaux projets pour réduire l'impact de l’alimentation animale

2 septembre 2019 - Amelie Dereuder

La hausse de la demande mondiale en viandes et poissons nécessite de développer des aliments plus durables. Les sociétés françaises Mytilimer, Innovafeed et Ynsect ont chacune leur solution.

Avec le montée en puissance des pays émergents, la demande mondiale en protéines animales va croissante. Afin d'en limiter l'impact environnemental, plusieurs entreprises planchent en amont sur l'alimentation animale. Trois sociétés françaises ont ainsi mis au point des solutions pour l’aquaculture et l’élevage. Mytilimer a travaillé sur des moules rejetées de la commercialisation tandis que Innovafeed et Ynsect misent sur les insectes pour se passer de farines animales.

Mytilimer valorise les moules sous-taille

Expert en conchyliculture, le groupe Mytilimer (La Cancalaise) a breveté un nouveau process pour valoriser les moules sous-taille en alimentation animale. Le rejet de ces coquillages concerne entre 15 et 30 % des moules de Bouchot en France. Jusqu’à présent, elles étaient rejetées en mer ou sur l’estran, ce qui peut provoquer des nuisances visuelles, olfactives et environnementales.

Le procédé breveté de Mytilimer consiste à hydrolyser enzymatiquement les moules afin de séparer la coquille et un hydrolysat de chair. Les coquilles broyées sont utilisables dans le bâtiment, les bio-plastiques, l’agriculture… tandis que l’hydrolysat filtré peut être valorisé pour nourrir le bétail grâce à sa richesse en nutriments.

Mytilimer envisage d’installer un site pilote de 330 tonnes dans la baie du Mont-Saint-Michel en juin 2020 avant d’ouvrir une usine capable de traiter 1500 tonnes de produits, probablement en 2022. Pour l’instant, le process ne concerne que les moules, mais il pourrait être appliqué à d’autres coquillages.

Cargill et Innovafeed s’associent pour fournir l’aquaculture

Cargill et Innovafeed ont annoncé cet été la mise en place d’un partenariat en vue de produire des aliments pour l’aquaculture. La société française fournira des protéines d’insectes à Cargill qui va fabriquer les aliments pour saumons et crevettes. Pour son élevage de mouches soldat noires à Nesle (80), Innovafeed utilise pour sa part les coproduits d’amidonnerie de Tereos. Les déjections et déchets des larves sont employés comme engrais biologique sur les exploitations environnantes.

Ynsect lance le projet Farmyng

Après avoir débuté les travaux pour construire sa bioraffinerie d’insectes à Poulainville (80), Ynsect a annoncé le lancement du projet Farmyng*. Il s’agit de mettre en place une filière de larves de ténébrions meuniers pour l’alimentation animale et la fertilisation des cultures.

Le consortium coordonné par Ynsect regroupe 21 acteurs de neuf pays européens : trois fournisseurs de matières premières (ADM Chamtor, Ajinomoto Eurolysin, Mg2Mix) , un fournisseur de larves (Star Food), deux instituts de recherche (CRA-W, Genoscope), cinq fournisseurs de technologie (Ynsect, Clextral, TGC, Viastore, Alfi Technologies), une société de contrôle de la qualité (Eurofins), une société de conseil en développement durable (Quantis), une société de conseil (Ciaotech), quatre utilisateurs (Skretting, Virbac, Compo, Torres) et trois clusters (IAR, CLIB, WPCC). En Europe, ce projet devrait avoir un impact positif dans les dix prochaines années avec la création de plus de 1 200 emplois directs et indirects.

Farmyng s'étendra de juin 2019 à juillet 2022, avec un budget total de 47 M€, dont 20 M€ sont co-financés par la Commission Européenne et le Bio-based Industries Joint Undertaking (BBI JU).

En début d’année 2019, Ynsect avait déjà bouclé une levée de fonds de 110 M€ pour construire sa ferme verticale Ynfarm, qui doit produire 20 000 tonnes de protéines d’insecte par an. Son inauguration est prévue pour 2021.

*FlAgship demonstration of industrial scale production of nutrient Resources from Mealworms to develop a bioeconomY New Generation.

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

  • Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
  • Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
  • Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois