Emballage

Barquettes, pots, bouteilles : vers une pénurie de plastique ?

3 avril 2015 - K.E.

"Les polyéthylènes (PE) de tous grades et les polypropylènes (PP) se retrouvent en situation de pénurie sur le marché depuis une semaine." L'alerte est sonnée par Françoise Gerardi et ses équipes au sein d'Elipso, représentant les fabricants d'emballages en plastique et d'emballages souples. Dans ce contexte, Elipso tient à préciser que les fabricants d'emballages plastiques se mobilisent pour livrer leurs clients industriels. Et pour que leurs fournisseurs reprennent un niveau normal d'approvisionnement, en ne délaissant pas le marché européen.

Cette pénurie pourrait potentiellement toucher tous les utilisateurs de PE et de PP. En alimentaire, cela concerne les industries ayant recours aux barquettes (micro-ondables ou non), aux bouteilles en plastique, aux bouchons, aux pots, aux films (d'operculage, de thermoformage, etc.), aux sachets, à certains seaux et couvercles, etc. Autant dire que seuls les emballages en carton et en verre, ou presque, sont épargnés.

Les fournisseurs de résines plus attirés par les zones dollars

Comment s'explique cette situation ? "En l’espace de trois semaines, les producteurs de matières plastiques ont fait subir à nos industriels fabricants d’emballages tour à tour les contingentements, les imprévisions totales sur les délais de livraison et les impasses en matière de préavis qui devraient être donnés chaque fois que les quantités ne sont pas délivrées", indique Elipso.

Les producteurs de plastiques invoquent de cas de cause majeure. Mais l’attractivité des zones dollars au détriment de la zone euro semble aussi être en cause. "La crise actuelle est encore plus grave que celle de 2010, au cours de laquelle nous avions été confrontés à une avalanche de déclarations de forces majeures avec des contingentements importants, nous en sommes en 2015 à des situations de pénurie."

Cette situation touche la France, l’Allemagne, l’Angleterre, la Belgique, l’Espagne et l’Italie.

Certains accusent, semble-t-il, les fabricants d'emballages d'avoir déstabilisé eux-mêmes le marché en achetant des quantités importantes en début d’année. Elipso d'en défend : "aucun industriel des emballages n’a les moyens de mobiliser de la trésorerie ni de stocker de la matière première. De surcroît, ce n’est pas ainsi que nos entreprises sont gérées."

+ 100 € à + 150 € la tonne de résine

Malgré une baisse spectaculaire du prix du baril de pétrole, les prix de toutes les matières plastiques sont à la hausse de façon très significative et accélérée depuis deux mois : entre + 100 € et + 150 € la tonne selon les résines. Non seulement, la matière manque, mais elle flambe. Pas de quoi faire mentir l'adage selon lequel tout ce qui est rare est cher.

Ateliers de l'Emballage

LES ATELIERS DE L'EMBALLAGE

Une journée sur le thème :  la fin programmée des plastiques à usage unique - Enjeux, perspectives, solutions

2 modes de participation au choix : 

Journée en présentiel le 1er décembre à Rennes
Version distancielle : le replay vidéo de la journée + toutes les présentations au format PDF