Emballage

Les Français pourront trier tous leurs plastiques d'ici 2022

24 décembre 2014 - Karine Ermenier

Seuls les bouteilles et flacons en PET et PeHD sont aujourd’hui recyclables en France, ainsi qu’une très faible proportion de pots et barquettes en PP, PE et PET. Au total, les emballages effectivement recyclables ne représentent donc que 54 % du gisement total de plastique selon Eco-Emballages. Pas surprenant, alors, que seuls 23 % des plastiques soient effectivement recyclés. L’objectif d’Eco-Emballages, motivé par la directive déchets de Bruxelles, est de passer à 56 % en 2030.

Convaincre de nouvelles collectivités

Pour ce faire, Eco-Emballages a mené de 2011 à 2013 une expérimentation d’extension des consignes de tri à tous les emballages en plastique, auprès de 51 collectivités et 34 centres de tri (3,7 millions d’habitants au total). Les conclusions de ce test grandeur nature ont montré qu’il était possible d’agir mais sous certaines conditions. « Les résultats ont été en deçà de ce qu’on attendait en matière de taux de recyclage, convient Valérie Herrenschmidt, responsable pôle matériaux chez Eco-Emballages. Mais nous savons expliquer pourquoi et avons identifié les conditions du succès. Nous allons les appliquer dans la seconde phase du projet. » Parmi les causes invoquées : le temps d’expérimentation trop court et le défaut, dans certaines collectivités, de communication auprès des foyers pour expliquer les nouveaux gestes de tri.

Le succès dépend de la modernisation des centres de tri

Pour aller encore plus loin, Eco-Emballages va donc réinjecter 45 millions d’euros sur deux ans pour la deuxième phase de son projet plastiques. Objectif : convaincre de nouvelles collectivités (et avec elles 20 à 30 nouveaux centres de tri) de se lancer dans l’expérimentation pour atteindre huit à dix millions de trieurs en 2016 et 100 % de la population en 2022.

10 millions d’euros seront affectés à l’extension de cette expérimentation, 15 millions d’euros à la poursuite de l’expérimentation actuelle et 20 millions d’euros seront dédiés à la modernisation des centres de tri. « Le succès de ce redéploiement repose, en effet, sur l’industrialisation et l’automatisation des centres de tri ainsi que sur leur adaptation aux besoins des territoires, explique Valérie Herrenschmidt. Car les centres actuels sont incapables de prendre en charge le recyclage de nouveaux flux de plastique à un coût maîtrisé. Avec un parc automatisé, nous pourrons réduire les coûts à la tonne et augmenter la masse d’emballages à traiter. Pour cela, les centres devront tourner à plein régime, d’où l’importance de les dimensionner en fonction des territoires. »

Eco-Emballages lance donc un appel à candidature auprès des collectivités volontaires. Elles ont jusqu’au 31 mars 2015 pour présenter leur candidature.

Second appel à projets auprès des industriels

Eco-Emballages lance également un second appel à projets auprès des industriels, cette fois, pour qu’ils améliorent, en amont, la recyclabilité de leurs emballages. 20 millions d’euros y seront consacrés entre 2015 et 2017. Les quatre thèmes retenus sont :

- le passage d’emballages multi-matériaux à des mono-matériaux éligibles au tri,

- les emballages en PVC (car ils ne disposent pas de filière de recyclage et perturbent le recyclage du PET),

- les emballages sombres (ils vont au rebus dans les centres de tri car ils sont peu détectables aux rayons infrarouges)

- les emballages souples fortement encrés.

Les entreprises intéressées ont jusqu’au 31 mars 2015 pour déposer leurs dossiers. « Les candidatures restent confidentielles, précise Valérie Herrenschmidt chez Eco-Emballages. Seuls les projets retenus feront l’objet d’une communication, en accord avec les entreprises. Une clause est essentielle pour être sélectionné : que les résultats soient reproductibles, et pas seulement utiles à l’industriel en question. ». Avis aux intéressés !

Retrouvez le bilan du premier appel à projets sur l’amélioration de la recyclabilité des plastiques (mené par Bel, Elivia, Kermené, Herta, Elvir, Meralliance et Syndifrais) dans Process Alimentaire de janvier 2014. Sortie du numéro prévue le 9 janvier.

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois