Automatisation

Comment Champagne de Castelnau rationalise son dosage

27 février 2017 - S. Perraut

Bürkert signe une première collaboration réussie avec la coopérative régionale des vins de Champagne.

Le Champagne doit ses bulles à une étape de refermentation en bouteille qui aboutit dans le même temps à un dépôt. Le dégorgement permet de retirer ce dépôt mais l'opération laisse dans la bouteille un vide qu'il faut ensuite combler. C’est le rôle de la liqueur d’expédition (ou liqueur de dosage). Il s'agit d'un mélange de sucre et de vieux vins de Champagne, qui corrige également l'acidité. De 0 à 6 cl de liqueur sont dosés dans la bouteille dégorgée, le titrage final de sucre devant répondre à des normes européennes en fonction du type de Champagne (extra-brut à doux). C'est une étape clé que la CRVC (Coopérative régionale des vins de Champagne) de Reims a optimisé au fil des années. En 2008, elle a ainsi décidé de s'équiper d'une nouvelle ligne de dégorgement multi-formats.

Un dosage automatique avec un débit stable

En 2014, l'unité d’alimentation automatique de la liqueur sur la ligne de dosage a été confrontée à certaines contraintes techniques qui ont généré de nouveaux besoins. En effet, l’unité d’alimentation en liqueur est située au premier étage du bâtiment alors que la ligne de dosage est située au premier sous-sol, soit 10 mètres en dessous. Cette situation engendrait une perte de temps significative et un risque accru de contamination de la liqueur, l'opération étant alors réalisée manuellement. De plus, la pression pour l’alimentation en liqueur était variable et surtout difficilement stabilisée car liée à la hauteur et à la quantité de liqueur présente dans la cuve.

Jusqu'à 800 000 bouteilles par an

C’est grâce à une consultation du distributeur Michaud & Chailly que David Richet, responsable maintenance à la CRVC a pu connaître Bürkert. Ensemble, les différents intervenants ont élaboré un cahier des charges visant l'adaptation d'un nouveau système, en parallèle du raccordement existant.
Le déroulement du projet s’est appuyé sur une relation de collaboration renforcée entre les techniciens du service maintenance de la CRVC et les équipes Bürkert. La mise en service a eu lieu mi-2016. La ligne composée de la dégorgeuse, doseuse, boucheuse, muleuse produit de 600 000 à 800 000 bouteilles par an. Elle dispose désormais :

  • d'un coffret transmetteur / contrôleur MultiCell (type 8619) qui, grâce à sa structure interne modulaire, est capable de gérer parallèlement différents types de capteurs et de manière sélective d'effectuer des opérations sur les valeurs de mesures.
  • d'une vanne de régulation à siège droit Element (type 8802) et d'une tête de commande, avec certificat matière. La vanne Element bénéficie d'une conception compacte et lisse, avec un système de pilotage intégré et une classe de protection IP65/67.
  • de deux capteurs de pression avec raccord clamp (type 8223)
  • d'une vanne à membrane manuelle (type 3233), avec certificat alimentaire.
Une solution complète de régulation et de dosage

Face avant du système

Face avant

Face arrière

Face arrière

Satisfaite du résultat, la coopérative a initié un nouveau projet avec Bürkert. Il aboutira à l'installation en 2017 d'un débitmètre 8056 sur les lignes de dégorgement. De plus, l'équipementier présentera prochainement sa solution de nettoyage en place mobile, pour laquelle la CRVC a déjà manifesté un vif intérêt.

Process Alimentaire - Ateliers de l'Emballage

LES ATELIERS DE L'EMBALLAGE

Événement organisé par Process Alimentaire
Date: mardi 12 octobre 2021
Lieu : Roazhon Park de Rennes.
Le thème de cette 3e édition :
l'innovation au service du juste emballage

Inscription en ligne