Procédés

Comment traiter l’eau des condenseurs évaporatifs sans produit chimique

6 avril 2009 - Josselin Moreau

Le procédé VRTX allie un vortex qui permet de réduire fortement la prolifération bactérienne et un système de filtration circulaire indépendant qui récupère les agglomérats de calcaire en suspension.

La charcuterie Brocéliande ALH (Groupe Unicopa) teste actuellement le système VRTX de traitement mécanique de l’eau de ses condenseurs évaporatifs sans ajout de produit chimique. Lancée depuis septembre 2008 sur l’une des trois installations de condensation, l’expérimentation doit permettre à terme à l’industriel d’économiser jusqu’à de 5000 € par an en produit chimique et réduire simultanément ses consommations d’eau (taux de déconcentration passé de 2,5 à 4,5). L’investissement a coûté 45 000 euros.

Technologie vortex

« En agroalimentaire, la très grande majorité des traitements d’eau de condenseur évaporatif utilisent des produits chimiques, précise Donatien Groiseleau de GEA Matal. Leur impact environnemental est conséquent. Ils peuvent aussi provoquer des phénomènes de résistance aux produits chimiques chez certains microorganismes comme les légionnelles. »
Baptisé VRTX (pour « Vortex »), le procédé développé par la société américaine HydroVRTX et distribué en France par GEA Matal présente une alternative environnementale intéressante. La technologie fonctionne selon le principe du vortex et de cavitation hydrodynamique, c’est à dire la collision de plusieurs jets à très forte pression au sein de l’équipement.

Destruction bactérienne

Au lieu d’injecter des substances biocides lors d’éventuelles contaminations microbiologiques, cette réaction mécanique réduit fortement la prolifération bactérienne, dont les biofilms, simplement grâce aux forces de pression et de cisaillement en présence. Elle est couplée à un système de filtration circulaire indépendant qui récupère les agglomérats de calcaire en suspension. Chaque jour, l’eau passe en moyenne six à sept fois par jour dans le filtre et quatorze fois dans le système de vortex.
« Le procédé permet de réaliser moins souvent les purges de déconcentration. C’est jusqu’à 50% d’économie d’eau par rapport à une technologie classique par voie chimique », explique Donatien Groiseleau. L’industriel économise aussi le prix des produits chimiques non utilisés.

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois