Procédés

Convoyeurs de produits vrac : être ultrapropre et efficace

14 septembre 2010 - Isabelle Dulau

Dans le convoyage, rien d'universel ! Que ce soit le support : tapis modulaire, bande PU, PE, l'entraînement par motoréducteur ou tambour moteur, le choix dépend du produit, de sa taille, de son poids, de sa sensibilité physique et microbiologique, des opérations unitaires qui suivent, de l'ambiance et donc finalement du niveau d'hygiène exigé.

D'un point de vue pragmatique, cela dépend aussi de la place disponible dans l'atelier, du parc de machines existant et des habitudes technologiques. La seule constante qui s'impose est la recherche de propreté. La tendance est même à l'ultrapropreté car l'hygiène est un critère prédominant, et l’une des préoccupations des donneurs d’ordre. D'où la multiplication du nombre d'audits. Ainsi, au moment de l'achat, le service qualité est de plus en plus impliqué. L'exigence se retrouve pour tous les composants d’un convoyeur : le châssis, la bande, le moteur.


  • Retrouvez notre article sur les bandes, les moteurs et les solutions pour économiser de l'énergie et pour monter des produits collants dans notre numéro de septembre.

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois