Les partenaires techniques et institutionnels de l’agroalimentaire sont mobilisés pour accompagner et faciliter la continuité des activités industrielles. (crédit photo Apia Technologie)

Equipements

Covid-19 : tout l’écosystème agroalimentaire est sur le pied de guerre

20 mars 2020 - Stéphanie PERRAUT

Les partenaires techniques et institutionnels de l’agroalimentaire sont mobilisés pour accompagner et faciliter la continuité des activités industrielles.

 

Dans son allocution télévisée du lundi 16 mars 2020, Emmanuel Macron sonnait la mobilisation générale pour la guerre sanitaire. Placé en première ligne, le bataillon agroalimentaire a dû rapidement faire face aux craintes de pénurie des consommateurs (et à l'emballement des achats de précaution). L’engagement des acteurs de la chaîne de production a été salué par les ministres Bruno Le Maire et Didier Guillaume dans un courrier qu’ils ont co-signé le 17 mars. Pour tenir le rythme, les industriels du secteur peuvent s’appuyer sur leurs partenaires. Elisabeth Borne, ministre de la Transition écologique et solidaire, a salué l’engagement des agents et salariés de l’énergie, des transports, de l’eau et des déchets.

Apia Technologie : des mesures prises il y a trois semaines

Basée au Rheu, près de Rennes (35), la société Apia Technologie travaille exclusivement pour l’industrie agroalimentaire. Elle n’a pas attendu le fameux lundi 16 mars pour se mettre en ordre de marche sanitaire. « Nous avons pris des mesures pour protéger nos collaborateurs dès l’apparition de cas en Italie, il y a trois à quatre semaines », indique Hermann Tessier, directeur commercial. Les gestes barrières ont été adoptés rapidement : fin du serrage des mains, multiplication des gels hydro-alcooliques, limitation des réunions et espacements entre les personnes, etc. Aujourd’hui, l’équipe commerciale et les chefs de projets sont en télétravail. Des stocks de pièces détachées ont été constitués. Comme pour les courses alimentaires, les commandes raisonnables sont encouragées. « Pour les interventions sur site, nous priorisons les opérations de maintenance au montage, l’enjeu étant d’assurer la continuité de l’activité de nos clients », confie-t-il. Une procédure d’identification de pannes par téléphone a été établie pour éviter les déplacements des techniciens. Les délais d’intervention peuvent néanmoins être rallongés. « L’un de nos collaborateurs a été contrôlé 16 fois entre Rennes et Paris. Il a mis deux heures de plus que prévu pour se rendre sur le site industriel », illustre Hermann Tessier.

Des plans de continuité de l'activité

Depuis le début de la semaine, les annonces de plan de continuité de services se succèdent du côté des fournisseurs. Grundfos par exemple indique que ses usines restent ouvertes et qu'elles assurent l’approvisionnement du centre de distribution européen, qui reste lui aussi opérationnel. Et de rappeler la disponibilité en ligne des catalogues produits, d’outils digitaux de dimensionnement et de passation de commandes. Pour assurer les services après-ventes et la maintenance sur des sites en zone confinée, le groupe JBT propose quant à lui une assistance en réalité augmentée, via des lunettes connectées.
Les outils numériques permettent de garder le lien, pour les situations d’urgence mais aussi pour la prospection et la veille. Alors que les annonces d’annulation et de report d’événements se multiplient, certains fournisseurs annoncent la tenue de mini-salons en ligne. C’est le cas de Bühler qui remplace sa présence sur Interpack (initialement programmé du 7 au 13 mai 2020 et reporté début 2021) par un showroom virtuel du 11 au 15 mai qui mettra en avant les nouveautés du groupe. Le constructeur prévoit des présentations de machine, des échanges avec des experts et des webinaires techniques. Autre exemple, Bosch Rexroth France organise les 31 mars, 1 et 2 avril 2020, trois matinées de conférences en ligne sur le thème de l’industrie 4.0.
Les pôles de compétitivité, comme Valorial et Terralia-Pass, assurent une présence continue auprès de leurs adhérents à travers des échanges avec les interlocuteurs habituels, en visio-conférence ou par téléphone. Idem pour les centres techniques, comme le CTCPA, le Cemafroid, le CEA Tech ou encore le Cetim.

 

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

  • Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
  • Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
  • Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois