Procédés

Gestion de production : Cémoi ​va gagner en réactivité

20 novembre 2017 - Stéphanie Perraut

Le groupe Cémoi produit chaque année 260 000 tonnes de produits chocolatés.

Avec un chiffre d’affaires de 820 millions d’euros (dont plus de 40 % à l’international), le groupe familial Cémoi se distingue par une présence sur l'ensemble de la filière chocolat. Ses plus de 3 400 collaborateurs, répartis sur 22 sites (dont 14 en France), lui assurent la maîtrise de la transformation, de la fève de cacao à la tablette. Pour répondre à ses exigences de suivi des flux, de traçabilité et de pilotage de la performance industrielle, le groupe a choisi de mettre en place sur ses dix usines françaises le logiciel Vif MES. Il assurera les fonctions de suivi matière, de planification de la main d’œuvre, de traçabilité mais aussi de pilotage de la performance ​et de ​suivi ​des contrôles qualité sur ligne.

Des postes plus ergonomiques

« L’ergonomie des postes dans l’atelier a été un critère majeur dans notre choix pour pouvoir facilement faire adopter la solution par nos opérateurs. Les enjeux de ressources humaines me semblent être particulièrement importants dans ce projet », souligne Delphine Duchaussoy, ​directrice ​industrielle. « Les sites sont tous équipés de terminaux informatiques, mais nous devrons investir dans la modernisation de ces équipements. Nous profiterons également du projet pour installer des dalles tactiles et des tablettes à certains postes, permettant une meilleure réactivité », précise-t-elle. Cémoi dispose déjà d’un ERP. Le projet inclut des interfaces entre le progiciel en place et le MES, afin de garantir une fonctionnalité optimale des systèmes.

Un déploiement en deux temps

Le déploiement de la solution débutera par deux sites pilotes - Perpignan (66) et Sorbiers (42) – avant d’être généralisé. « Nous avons décidé, en concertation avec Vif, de scinder le projet en deux modules : le module Performances (TRS et contrôles sur lignes) et le module Opérations (Main d’œuvre et traçabilité). Le module 1 sera finalisé au 1er trimestre 2018 sur les deux sites pilotes et nous démarrerons le module 2 dans la foulée. En parallèle nous déploierons le module 1 sur les huit autres sites français, puis le module 2. Cela nous mènera jusqu'à fin 2019. Soit un an de préparation et deux années de mise en place », détaille Delphine Duchaussoy.

La mobilisation de tous

Une équipe centrale de quatre personnes est totalement dédiée au projet durant cette période. Cette équipe comprend deux chefs de projets métier et intégration informatique et deux key-users (utilisateurs clés). Sur chaque site, des référents identifiés et une équipe mobilisée seront les interlocuteurs privilégiés de l'équipe centrale.

« En utilisant le même outil sur l’ensemble des sites, nous profiterons également de ce projet pour homogénéiser nos pratiques industrielles, qui sont aujourd’hui parfois différentes, du fait de nos précédentes ​opérations ​de ​croissance ​externe », ajoute la responsable. Et de conclure que « ce projet ne sera une réussite qu'avec l'implication et la volonté de l'ensemble des salariés de nos usines. C'est un projet qui va fondamentalement changer nos habitudes et nos modes de fonctionnement, mais nous n'avons aucun doute sur la mobilisation de tous et toutes pour en faire une réussite, et une première étape dans la mutation de nos usines ».

Process Alimentaire - Offres d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L'AGROALIMENTAIRE

  • Une veille complète de l'actualitédu secteur agroalimentaire
  • Des enquêtes et dossierssur des thèmes stratégiques
  • Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois