Automatisation

La fromagerie Chabert booste sa stratégie commerciale

La fromagerie Chabert transforme chaque année 90 millions de litres de lait en fromages savoyards, tels que l'emmental, la tomme, le reblochon, l'abondance, le gruyère ou encore la raclette.

 

Avec des volumes de ventes en croissance, la fromagerie savoyarde Chabert réalise un chiffre d'affaires de l'ordre de 83 millions d'euros. Dans ce contexte favorable, la société entend aujourd'hui gagner en maîtrise des stocks et améliorer son taux de service. Le suivi précis des promotions, tant pour les prévisions que pour les bilans, est l’un des points clés de ce projet confié à l'éditeur et intégrateur Vif. « La solution Vif Prévision va permettre de centraliser les données sur un support unique et fiable pour permettre un meilleur traitement des informations par l’ensemble des intervenants (commerce, logistique, administration des ventes, production, approvisionnements emballage…). C’est un véritable outil d’anticipation car il permet d’avoir une vision des opérations commerciales et des volumes de ventes à venir », se réjouit Yannick Bontron, responsable du projet chez Chabert.

La collaboration pour une prévision plus fine

La dimension collaborative du processus décisionnel permettra à terme de mieux appréhender les périodes clés comme la saison de l’hiver, les opérations commerciales, etc. Démarré par les prévisions, le projet se poursuivra par la planification du conditionnement et de l’affinage. « Ses outils de prévisions des ventes et planification sont accessibles désormais à des PME, même quand elles n’ont pas de ressources spécialisées pour ces projets », précise Vif.

Une prévision efficace constitue la première étape d'une démarche stratégique S&OP (sales and operations plan). Celle-ci fait le lien entre les objectifs commerciaux et les données industrielles à horizon 12-18 mois. Il permet de générer le PDP, plan directeur de production, qui est lui à horizon trois à six mois. L'enjeu est d'aligner les visions industrielle, commerciale, supply chain et financière en se focalisant sur trois courbes : ventes, stocks et nombre d'équipes en place. A la clé, une vision stratégique partagée, une meilleure collaboration au niveau du comité de direction, un niveau de stock optimisé pour au final accéder à un mailleur taux de service.

Notre article « La planification stratégique à horizon 12-18 mois s'impose » est à retrouver dans le numéro de juillet-août 2015.

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois