Équipements

Lait. Le nouveau traitement UHT haute cadence fonctionne directement à partir de lait cru

3 mars 2008 - Josselin Moreau

L’élément clé du procédé « One-Step » réside dans le logiciel de contrôle des paramètres de température, de pression et de débit pour un conditionnement aseptique haute cadence.

Tetra Pak lance un nouveau concept de traitement direct et indirect de lait UHT haute cadence. Baptisé Tetra Lactenso Aseptic, il permet le traitement de 2000 à 30 000 litres par heure. Fruits de l’expérience acquise sur la génération précédente Tetra Therm Lacta, ces solutions réduisent les consommations énergétiques, les pertes matières et rallonge les intervalles entre deux nettoyages.

écrémage sur le lait cru
Au cœur de cette nouvelle technologie, la solution « One-Step » permet la fabrication de lait UHT haute cadence directement à partir de lait cru. Tout le traitement est réalisé sur un seul module : il n’y a plus les étapes de pasteurisation, de refroidissement et de stockage intermédiaire. Ce procédé ajouté au concept Tetra Lactenso Aseptic fonctionne à partir de 8000 litres par heure pour conserver de bonnes performances d’écrémage. L’équipement est déjà en test chez plusieurs industriels en Europe pour la fabrication de lait UHT.

Haute cadence

Le procédé One-Step garantit la stabilité de la force stérilisatrice et des différences de températures entre l’entrée et la sortie des chambreurs, deux éléments très importants dans le process UHT. « L’innovation consiste à conserver un système stable avec un séparateur centrifuge qui génère des fluctuations de débit à chaque chasse, indique Pierre Grumbach, directeur commercial de Tetra Pak Processing. L’élément clé réside dans le logiciel de contrôle des paramètres de température, de pression et de débit pour un conditionnement aseptique haute cadence. »

Réduire l'impact environnemental

La diminution des pertes produit est concomitante à la réduction de la charge des effluents. « Elle réduit par trois les pertes de produits sur les phases de lancement, de pousse et de drainage des installations de traitement, précise Pierre Grumbach. Elle limite donc ainsi la charge en DCO des effluents allant vers les stations d’épuration ». Les gains énergétiques sont quant à eux réduits d’environ 30 %.

Jusqu’à 60 h sans nettoyage

Ces solutions permettent de produire plus longtemps (40 à 60 h) sans nettoyage intermédiaire et jusqu’à 200 h avec des nettoyages aseptiques intermédiaires. Enfin, le temps alloué au nettoyage est réduit par la mise en place du programme IntelliCIPTM qui adapte les paramètres de nettoyage à l’encrassement mesuré de l’appareil.

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois