A Créhen (22), Laïta produit notamment des poudres laitières. Après écrémage et pasteurisation, le lait subit une pré-concentration avant d’être conduit vers des outils de préparation liquide.

Développement durable

Laïta réduit son impact environnemental

19 juin 2019 - Stéphanie PERRAUT

Filiale de Terrena, Triskalia et Even, Laïta se positionne au huitième rang des entreprises coopératives laitières européennes. Elle transforme le lait collecté sur 3070 fermes du Grand Ouest et déploie son activité sur sept sites.

Dans le prolongement de la Semaine du Développement Durable, qui a eu lieu du 30 mai au 5 juin 2019, l'entreprise a affirmé son engagement en faveur de l'environnement en annonçant son partenariat pérenne avec la start-up montpelliéraine Waste is More. L'objectif est de proposer de nouvelles façons de collecter, de recycler les déchets et, in fine, de consommer. Dans les prochains mois vont naître des projets concrets pour contribuer activement au recyclage des plastiques. Lors de la Semaine Européenne de la Récupération des Déchets, qui se déroulera du 16 au 24 novembre 2019, Laïta et Waste is More mèneront notamment une opération d'envergure avec une enseigne de la grande distribution. « Les valeurs qui rapprochent nos deux entreprises nous permettent de bâtir ensemble un projet concret de réduction des déchets en cohérence avec les attentes des consommateurs », confirment les représentants de la coopérative. A l'image du jeu de construction « Clip-it », conçu par la jeune société. Ce concept inédit repose sur la réutilisation des bouchons plastiques.

 

Le jeu de construction « Clip-it », développé par Waste is More est composé à 90% de bouchons plastique d’usage courant (lait, soda, eau…). Les enfants collectent ces bouchons et les assemblent en deux ou trois dimensions grâce à des « clips » en plastique recyclé.

Le jeu de construction « Clip-it », développé par Waste is More est composé à 90% de bouchons plastique d’usage courant (lait, soda, eau…). Les enfants collectent ces bouchons et les assemblent en deux ou trois dimensions grâce à des « clips » en plastique recyclé.

« Nous achetons des bouchons à notre partenaire « bouchonsdamour » que nous transformons en clips chez un plasturgiste local. Nous encourageons les enfants à conserver leurs bouchons et à créer des œuvres en les assemblant grâce aux clips. Lorsqu'ils sont désintéressés du jeu, nous les invitons à donner leur collection de bouchons et de clips à cette même association », explique Waste is More.

Une réutilisation des plastiques et des eaux issues du lait

Chez Laïta, cet engagement en faveur du recyclage se retrouve également au cœur même des usines. En particulier sur le nouveau site de Créhen (22), qui réunit plusieurs activités dont un atelier de fromage à pâte fraîche et une unité de lait infantile répondant aux standards d'hygiène les plus stricts. La coopérative a revu son organisation pour optimiser l'usage des ressources naturelles, notamment l'eau. Elle figure parmi les laiteries impliquées dans le projet Aquarel, soutenu par les agences de l’eau Loire-Bretagne et Seine-Normandie. Mené conjointement par le Cniel (Centre National Interprofessionnel de l'Economie Laitière) et Actalia, il a étudié de 2015 à 2018 le potentiel de réutilisation des eaux issues du lait. Ces dernières sont obtenues durant des phases de concentration du lait et du lactosérum qui ont lieu, notamment, lors de la fabrication de poudres. Peu chargées organiquement, elles font généralement l’objet d’une valorisation pour le nettoyage extérieur des véhicules et sont également mises en œuvre, après un traitement adapté, pour l’alimentation des chaudières et circuits de refroidissement.

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois