En 2022, 10 000 ha de panneaux photovoltaïques ont été installés en France, soit une puissance de 13 GWh. Crédit photo EDF / SCEA Crespel

Autoconsommation

Photovoltaïque, c’est le moment de se lancer !

6 avril 2022 - Amelie Dereuder

Les prix de l’énergie battant des records, le photovoltaïque en autoconsommation gagne en compétitivité. Le point avec Julien Madec, responsable développement services efficacité énergétique chez EDF Commerce Ouest.

Ces dernières années, le photovoltaïque a eu du mal à décoller. Le contexte réglementaire, la longue durée d’amortissement des équipements et le prix stable de l’énergie incitaient plutôt à l’attentisme. « D’après la trajectoire fixée par la Programmation Pluriannuelle de l’Energie, nous devrions atteindre 20 GWh en 2023, soit le double de ce que nous avions installé en 2020. En pratique, nous sommes actuellement à 13 GWh de puissance voltaïque sur l’ensemble de la France, l’équivalent de 10 000 ha de panneaux », détaille Julien Madec, responsable développement services efficacité énergétique chez EDF Commerce Ouest. Avec un objectif d’une installation produisant environ 40 GWh en 2028… « Nous sommes clairement en retard et il y a un vrai enjeu d’un développement massif de cette technologie dans les années à venir », ajoute-t-il. Mais avec l’envolée des cours de l’électricité ces derniers mois, la production d’énergie propre trouve un nouveau souffle.

Sécuriser son approvisionnement et réduire sa facture

« En ce moment, l’autoconsommation photovoltaïque décolle ! Produire une énergie renouvelable et décarbonnée sur site permet de sécuriser son approvisionnement et de réduire sa facture jusqu’à 25 % », souligne l’expert. « Un des avantages de l’autoconsommation est que le kWh produit est très compétitif par rapport à celui du réseau», rappelle Julien Madec. Et pour ceux qui n’autoconsomment pas la totalité de l’énergie produite, le tarif de rachat des excédents est garanti sur 20 ans, de quoi apporter de la visibilité. De plus, l’amortissement des panneaux et de la centrale s’est réduit de quatre à cinq ans selon EDF. « Il existe aussi des subventions nationales et régionales, non cumulables mais qui permettent de rentabiliser les équipements photovoltaïques », ajoute l’expert. Des contrats de location-vente, nécessitant moins d’investissements de base, sont aussi proposés par certains fournisseurs. La loi du 24 février 2017 permet également l’exonération de la CSPE (contribution au service public de l'électricité) et de taxes locales sur la part d’électricité autoconsommée pour les installations allant jusqu’à 1 MW de puissance installée.

Côté réglementation, l’entrée en application des lois Énergie et Climat ainsi que Climat et Résilience encourage le développement de l’énergie solaire. Elles vont renforcer les obligations d’installation de panneaux photovoltaïques ou de toitures végétalisées sur les nouveaux bâtiments (entrepôts, hangars, grands immeubles et même parking). C’est donc le bon moment pour se renseigner et tester la faisabilité d’une installation photovoltaïque en autoconsommation !

Retrouvez en replay la webconférence organisée par Process Alimentaire en partenariat avec EDF sur le thème du photovoltaïque en autoconsommation et de la mobilité électrique.  
 

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois