A La Guerche-de-Bretagne (35), Traiteur de Paris a installé un déshumidificateur d’air au niveau de la chambre en froid négatif. Le fonctionnement des équipements et la qualité des produits sont optimisés.

Equipements

Traiteur de Paris sécurise ses conditions de stockage

21 septembre 2020 - Stéphanie PERRAUT

A La Guerche-de-Bretagne (35), Traiteur de Paris a installé un déshumidificateur d’air au niveau de la chambre en froid négatif. Le fonctionnement des équipements et la qualité des produits sont optimisés.

En 2019, Traiteur de Paris a investi plus de 11 millions d’euros dans l’extension de son outil de production de La Guerche-de-Bretagne (35). La surface totale de l’unité était alors portée à 7 800 m², contre 2 500 m² précédemment. Dans le même temps, la société a veillé à améliorer les conditions de travail et à renforcer le respect de la marche en avant. A terme, l’activité sera multipliée par deux pour atteindre 500 000 petits fours surgelés par jour.

Une réduction des risques d'accidents du travail

Le fonctionnement de l’atelier nécessite des passages fréquents, une à deux fois par minute, au niveau de la chambre froide. « La forte humidité causée par notre fréquence élevée d’ouverture de portes provoquait la présence de glace au sol et de neige au plafond. Les risques d’accidents du travail étaient importants et nous devions protéger les produits de la neige », explique Florent Toutain, responsable travaux neufs. Afin de réduire la formation de givre, Traiteur de Paris a fait appel à la société Munters qui a proposé un déshumidificateur d’air MLT1400.

Le déshumidificateur d’air MLT1400 Icedry de Munters installé sur le site Traiteur de Paris de La Guerche de Bretagne (35).

Le déshumidificateur d’air MLT1400 Icedry de Munters installé sur le site Traiteur de Paris de La Guerche de Bretagne (35).

Installé après un arrêt technique de la congèle, cet équipement fonctionne en recyclage total dans un volume d’air de 900 m3, tout en maintenant une température ambiante maximale de - 22°C. Son installation a permis à l’industriel de réduire sa fréquence de dégivrage et d’obtenir un meilleur rendement des évaporateurs. Globalement, les équipements sont mieux préservés. Les cellules photoélectriques, palettiseurs et convoyeurs sont moins sujets aux pannes. Tout ceci contribue à sécuriser la chaîne du froid et donc à supprimer un risque de développement bactérien. Le givre au sol au niveau de la porte a été significativement réduit tandis que les zones de brouillard ont disparu. L’absence d’humidité assure aussi une meilleure tenue du produit et de son emballage.

 

Ateliers de l'Emballage

LES ATELIERS DE L'EMBALLAGE

Une journée sur le thème :  la fin programmée des plastiques à usage unique - Enjeux, perspectives, solutions

2 modes de participation au choix : 

Journée en présentiel le 1er décembre à Rennes
Version distancielle : le replay vidéo de la journée + toutes les présentations au format PDF