Procédés

Trois nouvelles méthodes de désinfection pour la fraîche-découpe

15 octobre 2018 - Stéphanie Perraut

Kronen collabore au projet de recherche Dekonwa qui se penche sur l’hygiénisation des pommes commercialisées en fraîche-découpe.

En 2018, Kronen souffle ses 40 bougies. Le 28 septembre, la société, distribuée en France par Industrade, a axé sa journée portes ouvertes sur l’innovation dans les domaines de la préparation et de la désinfection des fruits et légumes. L’occasion de présenter, en live, son nouveau concept de machines connectées à Internet, les versions « Smart ». Mais aussi de mettre en avant trois projets de recherche en cours.

1. Aquafresh optimise l’utilisation de l’eau

Initié en juin 2017, le projet Aquafresh dispose de deux années pour développer une nouvelle alternative aux systèmes de désinfection à base de chlore. Kronen collabore avec deux partenaires espagnols, la société Citrosol, spécialisée dans les traitements post-récoltes, et le centre technique CNTA. L’objectif est de concevoir un nouveau procédé de lavage industriel qui se distingue par des consommations réduites d’eau et d’énergie. Citrosol a développé une nouvelle formule pour un agent de désinfection adapté. Ce produit sera appliqué de manière automatique dans une machine conçue par Kronen selon les principes de conception hygiénique.

2. Dekonwa réduit les germes à la surface des pommes

De mai 2016 à novembre 2018, le projet Dekonwa se penche sur l’hygiénisation des pommes commercialisées en fraîche-découpe, sans apport d’agents chimiques. Kronen travaille avec l’institut de recherche ATB (Leibniz Institute for Agricultural Engineering and Bioeconomy) à l’élaboration d’un procédé thermique défini comme « intelligent », aisément intégrable dans une ligne de lavage existante. Des essais ont été menés avec des températures d’eau comprises entre 50 et 60°C. Les résultats sont encourageants. En outre, le procédé peut être utilisé dans le filière bio, puisqu’il ne fait pas appel à des additifs chimiques. Dernier avantage, le nouveau dispositif est isolé et peut donc être placé dans des locaux réfrigérés.

3. SiMoHyp contrôle l’eau de lavage des salades coupées

Le projet SiMoHyp vise à développer un procédé innovant pour accroître le niveau de sécurité microbiologique des salades coupées vendues en sachet. Trois partenaires sont impliqués dans les recherches aux côtés de Kronen : l’institut de recherche ATB (Leibniz Institute for Agricultural Engineering and Bioeconomy), la société Aquagroup (spécialisée dans les procédés de désinfection mettant en œuvre de l’eau) et l’industriel allemand Habita Berlin Fischgemüse. De février 2017 à janvier 2019, ils entendent valoriser le fait que les bactéries sont tuées en quelques secondes lorsque le potentiel redox dépasse 650 mV. Une cellule d’électrolyse doit pour se faire être intégrée dans la ligne de lavage. L’eau potable mise en œuvre peut être réutilisée sans risque microbiologique, ce qui réduit significativement le coût de l’opération.

Tendance montante du marché des fruits et légumes prêts-à-l'emploi, la fraîche-découpe est décortiquée dans le numéro d’octobre 2018.

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

  • Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
  • Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
  • Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois