Equipements

Trois outils d'aide au travail pour un "opérateur augmenté"

18 juin 2018 - Stéphanie Perraut

Avec le gant Proglove, l'opérateur peut scanner des codes 2D en mode "mains libres".

Les 12 et 13 juin 2018, l’éditeur Vif a organisé ses 11èmes journées Agrovif avec pour fil conducteur « L’humain au cœur de la révolution numérique ». L’ événement est devenu un rendez-vous majeur pour découvrir les évolutions de son écosystème logiciel et pour échanger entre utilisateurs. Chaque année, le service R&D Vif conçoit en parallèle un espace innovations présentant des solutions d’automatisation originales. « Cette année, nous avons centré notre showroom sur l'homme et sa place par rapport aux outils numériques », explique Eric Delorme, designer recherche et innovation. Portées directement par l'opérateur, les nouvelles technologies permettent de simplifier le travail quotidien. C'est l'ère de « l'humain augmenté », illustrée par les solutions Parade, Proglove et Fox Innovation Robots.

Les chaussures connectées Parade sécurisent les travailleurs isolés

La société Parade, groupe Eram, commercialise chaque année un million de chaussures de sécurité. Elle a présenté sur Agrovif un modèle communicant qui détecte les chutes des travailleurs isolés et avertit un aidant.

Cette chaussure high-tech intègre des capteurs (d'accélération et de pression notamment) ainsi qu'un processeur avec des algorithmes qui font la distinction entre les positions normales (montée d'escalier, travail allongé, etc.) et accidentelles. Elle communique par le biais d'un protocole radio Lora avec une plate-forme web qui permet de gérer l'ensemble du parc de chaussures (appariement travailleur/aidant, suivi de l'autonomie etc.). En cas de chute, un signal de détresse textuel ou vocal est envoyé automatiquement avec les coordonnées GPS de l'opérateur.

Le travailleur isole est averti que le message a été reçu par des vibrations de la chaussure. Il peut également annuler l'émission de l'alerte si la chute est sans gravité. Le système dispose d'une autonomie de quatre mois. Il se recharge aisément sur secteur ou prise USB. L'ensemble est proposé sous la forme de contrat de location.

Les gants Proglove facilitent la préparation de commande « mains libres »

Il y a quatre ans, la jeune société allemande Proglove gagnait le concours « Make it wearable » (rendez-le portable) organisé par Intel. Avec le soutien de l'informaticien, du fond d'investissement Gettylab et de l'administration bavaroise, elle a pu faire passer son prototype de gant connecté au stade industriel. Son objectif : améliorer l'ergonomie et la productivité des opérations de préparation de commande, sans surcharger l'opérateur.

L'accessoire ne pèse que 35 g. Il intègre un scanner 2D sans fil, IP 54, que le porteur active par pression du pouce sur un bouton inséré lui aussi dans le gant, au niveau de l'index. La batterie a une autonomie de 8 à 10 h, soit la durée habituelle d'un poste. « Le produit est commercialisé depuis le second semestre 2016. Il a connu un fort succès notamment dans l'industrie automobile. Nous sommes présent chez BMW par exemple », précise Benoît Payre, responsable du marché français. Proglove a enregistré un chiffre d'affaires de plus de 4 M€ en 2017.

Les applications potentielles en agroalimentaire sont multiples : picking, contrôle qualité, suivi des stocks en chambre froide, etc.

Les exosquelettes Fox Innovation Robots allègent les tâches pénibles

La société Fox Innovation Robots a présenté deux exosquelettes Exhauss lors des journées Agrovif. Ces solutions se portent comme des sacs à dos munis d'un harnais ergonomique renforcé. La charge à porter est suspendue à l'extrémité d'un « exobras ». Sa masse (une vingtaine de kilos maximum) est supportée par le bassin, plutôt que par les mains et les bras. La configuration Exhauss Worker, destinée aux opérations de longues durées, permet en outre à l'opérateur de reposer ses avant-bras sur un support rigide pour soulager la musculature du bras et les articulations, en particulier les épaules. En agroalimentaire, les exosquelettes apportent une aide précieuse sur les opérations pénibles de manutention. « La filière viande est particulièrement concernée. Nous apportons aussi une solution pour la logistique en environnement froid car les solutions Exhauss sont purement mécaniques. L'électronique peut pâtir de températures basses », détaille Pierre-André Foix, le dirigeant de Fox Innovation Robots. Autres avantages de ces alternatives mécaniques : un coût moindre et une mise en œuvre simplifiée, qui se passe des normes relatives aux machines.

L'exobras des exosquelettes Exhauss est doté d'un vérin mécanique. A son extrémité, une charge d'une vingtaine de kilos peut être fixée.


LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

  • Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
  • Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
  • Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois