Procédés

Une alternative économique au convoyage pneumatique du vrac

18 février 2014 - Stéphanie Perraut

Le convoyeur à chaîne tubulaire de la société allemande Schrage est une alternative mécanique au transfert pneumatique des produits en vrac.

Des équipements aux automatismes, l’air comprimé est omniprésent dans le secteur agroalimentaire. Mais il est également placé sur le podium des actions ciblées pour réduire les consommations énergétiques. Dans la plupart de ses applications, il est mis en concurrence avec des technologies qui se veulent plus économiques. Du côté des automatismes, on voit se développer les solutions de préhension électriques en remplacement du pneumatique. De même, pour le transfert de produits en vrac, les transferts mécaniques sont mis à l’honneur (lire à ce sujet Process Alimentaire de mars 2013, p. 62-65).

Pour sa première présence au salon CFIA, qui s'est tenu la semaine dernière à Rennes, la société allemande Schrage, représentée en France par FRI (Fleischmann Représentations Industrielles), a mis en avant ses convoyeurs à chaîne tubulaire dédiés au transfert de produits vrac, de poussière, de granulat, de poudre ou de boue. « En 25 ans d'existence, Schrage a installé 3500 convoyeurs dans le monde, tous secteurs confondus », précise Lutz Fleischmann de FRI. Le système, en circuit fermé, est constitué d’un palettes reliées par une chaîne. Modulaire, il existe en version horizontale, verticale, diagonale ou combinée, le tout dans cinq dimensions différentes. Le convoyeur transporte des matériaux avec une granulométrie jusqu'à 100 mm. Etanche aux poussières et résistant aux surpressions, il est disponible en variante Atex et peut être inerté.

Sans création de fines

Le produit est convoyé à des débits compris entre 1 et 80 m3/h sur des longueurs pouvant atteindre 60 m en horizontal et 40 m en vertical. Une vitesse lente assure un transfert en douceur, sans création de fines. Les distances de convoyage maximales sont certes inférieures à celles du transfert pneumatique, mais il en va de même pour les consommations d’énergie. Le constructeur insiste sur le moindre besoin de puissance de son système qui ne représenterait pas plus de 10 à 15 kW pour les débits maximaux.

En version agroalimentaire, la chaîne est en acier inoxydable. Les palettes de qualité alimentaire, certifiée FDA, sont en polyéthylène bleu détectable. Conçu de manière à éviter les zones mortes, le convoyeur est compatible avec un nettoyage en place. L’intérieur du tube est séché en 30 minutes par soufflage d’air chaud. Le convoyeur à chaînes tubulaires Schrage est capable de travailler à des températures allant de - 60 à + 120 °C et peut transporter des produits huileux ou gras.

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

  • Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
  • Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
  • Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois