Qualité

Bien-être animal : Casino mise sur un étiquetage

6 juin 2017 - Marjolaine Cérou

Casino veut élaborer un étiquetage dans l’optique de mieux informer le consommateur sur le niveau de bien-être animal dans les produits proposés en rayon. d’élaborer une solution qui puisse contribuer à la mise en place d’un affichage harmonisé en France.

Bientôt un étiquetage spécifique sur le bien-être animal sur les produits Casino ? L’enseigne de distribution a signé une convention de partenariat avec trois organisations reconnues dans le domaine, à savoir la Fondation droit animal, éthique et sciences (LFDA), l’association Œuvre d’assistance aux bêtes d’abattoirs ainsi que Compassion in World Farming France (CIWF France) – qui remet chaque année les Trophées du bien-être animal et dont la prochaine édition se tiendra le 28 juin prochain. L’objectif de cette alliance est de mettre en œuvre un projet d’étiquetage dans l’optique de mieux informer le consommateur sur le niveau de bien-être animal dans les produits proposés en rayon. « L’idée est de définir et tester les modalités d’un telle démarche dans le but d’élaborer une solution qui puisse contribuer à la mise en place d’un affichage harmonisé en France. L’intérêt de cette alliance est de s’appuyer sur l’expertise des acteurs de la protection animale pour mieux répondre aux demandes croissantes des consommateurs », indique Casino dans un communiqué.


Mettre en place un affichage harmonisé

L’enseigne s’est déjà engagée sur le sujet du bien-être animal, à l’instar de la mise en place d’un plan de contrôle des conditions d’abattage dans sa chaîne d’approvisionnement en France. Casino et Monoprix s’étaient également prononcés en faveur des œufs de plein air, supprimant ceux provenant de poules élevées en cage, d’abord sur les marques propres, puis sur les marques nationales. L’extension de cet engagement à toutes les enseignes de France avait alors fait bondir la CNPO (Comité National pour la Promotion de l’Oeuf) qui craignait des ruptures d’approvisionnement (lire article du 13 février 2017).


Le sujet du bien-être animal est définitivement un sujet qui monte. Une conséquence des derniers scandales médiatiques qui se sont multipliés au cours de l’année 2016, l’association L214 pointant du doigt de mauvais traitements des bêtes à l’abattoir. La dernière affaire en date vise cette fois-ci un élevage de volailles en batterie.

Fin 2016, la norme internationale ISO TS 34700 a été publiée. Ce texte reprend les différents chapitres sur le bien-être animal de l'OIE (Organisation mondiale pour la santé animale). Il concerne les bovins à viande, les bovins laitiers et les poulets de chair. Il liste non seulement les exigences générales, mais aussi les lignes directrices pour les organisations des filières alimentaires. Le document est orienté sur la gestion de management et il ne contient pas d'objectifs chiffrés. En raison d'un manque d'exigence, il n'a pas été repris dans la collection des normes françaises.

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

  • Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
  • Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
  • Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois