Qualité

Comment Carrefour Chine rassure les consommateurs

20 novembre 2017 - Marjolaine Cérou

L’enseigne de proximité Carrefour Easy connaît un franc succès en Chine. 9 nouveaux magasins ont ouvert leurs portes depuis le début de l’année 2017. Inaugurée en 2015, cette enseigne compte aujourd’hui une trentaine de points de vente à Shanghai et un premier magasin à Wuxi dans la province du Jiangsu. Crédit photo : Carrefour.

La sécurité des aliments est un sujet sur lequel on ne plaisante pas en Chine, surtout depuis le scandale de la mélamine ! Pour répondre aux attentes toujours plus fortes des consommateurs et à une réglementation très stricte, Carrefour Chine s’est tourné vers la plate-forme Transparency-One proposée par SGS. Cette solution permet de contrôler l’intégralité de la supply chain en effectuant une cartographie complète de la chaîne d’approvisionnement. L’objectif : apporter plus de transparence et rassurer les consommateurs. « Réaliser ce mapping aide à mieux prendre en considération les risques en termes de sécurité des aliments. Nous remontons de fournisseur en fournisseur et récupérons au fur-et à-mesure les certificats», explique Guy Escarfail, en charge de la solution au sein de SGS.

« C’est un outil d’amélioration continue, très utile aujourd’hui dans le contexte de fraudes, qui demande d’être réactif. Suite à la crise du fipronil par exemple, les questions sur notre chaîne d’approvisionnement étaient plus nombreuses», observe Hervé Martin, directeur qualité de Carrefour Chine.

Fiabiliser la chaîne d’approvisionnement

En pratique, la collecte des données est assurée par le réseau SGS, déployé dans 140 pays, dont le rôle est de vérifier les certifications. « La grosse partie du travail consiste à s’assurer de la véracité des informations en détectant les faux certificats éventuels en interrogeant les bases de données des organismes certificateurs », complète-t-il.

Carrefour Chine a enclenché en juillet 2017 une phase de test. D’une durée de six mois, elle implique vingt-six fournisseurs. « L’idée est de les entraîner dans cette démarche de traçabilité. Nous avions besoin d’outils nous permettant de compléter l’ensemble des informations relatives à la sécurité des aliments de nos produits. Grâce à la plate-forme Transparency-One, nous répondons à cette attente et nous apportons plus de garanties», commente Hervé Martin, directeur qualité de Carrefour Chine. A l’issue de ce test, l’enseigne compte étendre la solution à d’autres produits de la gamme. Lors de la présentation officielle de l’outil à l’occasion de la « National Food Safety Week », l’accueil par les autorités chinoises a été positif.

Communiquer avec les consommateurs

Pour relayer les informations aux consommateurs, Carrefour Chine s’appuie sur l’application Blippar, développée par un partenaire indépendant de SGS. L’idée est de permettre aux consommateurs chinois de vérifier la qualité et l'origine des produits en points de vente, en scannant les produits avec leur smartphone, et d'accéder immédiatement aux certificats qualité, tests produits, emplacements et images des fermes. De quoi les conforter dans leurs choix !

La plate-forme Transparency-One a également été adoptée par Mars Food pour fiabiliser sa filière riz Basmati. A lire dans notre numéro de Novembre (p96).

Process Alimentaire - Offres d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L'AGROALIMENTAIRE

  • Une veille complète de l'actualitédu secteur agroalimentaire
  • Des enquêtes et dossierssur des thèmes stratégiques
  • Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois