L’épidémie de Covid-19 a contraint les entreprises à mettre en place de nouvelles mesures barrières et bonnes pratiques. Dans le domaine de la prise de température, plusieurs solutions voient le jour, à l'instar des thermomètres infrarouges Tilt-Import, des caméras thermiques de Flir Systems ou de HTDS. Gate 3D ControlSA a développé un système complet de prise de la température à une distance de 1 mètre. Crédit : Adobe Stock.

Qualité

Covid-19 : Cinq solutions pour optimiser la prise de température

30 avril 2020 - Marjolaine Cérou

L’épidémie de Covid-19 conduit les entreprises à mettre en place un panel de mesures de protection sanitaire. En matière de contrôle d'accès par prise de température, plusieurs technologies existent. Panorama.

Distanciation entre les personnes, désinfection renforcée des points de contact, installation de plexiglas sur les lignes,…, depuis le début de l’épidémie de Covid-19 et l’instauration du confinement, de nouvelles mesures barrières ont été adoptées par les entreprises de l’agroalimentaire. Certaines d'entre elles ont mis en place des prises de température à l’entrée des sites de production, la fièvre étant l’un des principaux symptômes du Covid-19. Pour répondre à ce besoin, de nouvelles solutions ont fleuri sur le marché.

Tilt-Import propose un thermomètre infrarouge qui permet la prise de température corporelle instantanément (en 0,3 seconde). Sans contact, l’instrument est utilisable à partir d'une distance entre 5 et 10 cm, ce qui permet de l’employer sans désinfection. Un affichage numérique et une alarme sonore permettent d'être alerté immédiatement en cas de température élevée (> 37,2°C). Le spécialiste des solutions de transport propose également un thermomètre frontal, qui se présente sous la forme d’une bandelette adhésive à positionner sur le front du salarié. Le résultat est indiqué en 15 secondes : le ruban se colore progressivement, allant de 35°C à 40°C. La solution est disponible en deux format : à usage unique ou réutilisable.

Des caméras thermiques pour contrôler la température

Le spécialiste des caméras thermiques Flir Systems a récemment lancé les caméras fixes à capteurs thermiques intelligents et à diffusion d’images thermiques, FLIR A400/A700. Celles-ci ont la capacité de vérifier les températures cutanées élevées, le tout à distance et sans contact. Conçues initialement pour les process industriels, ces solutions proposent une diffusion à images multiples et une connectivité Wifi afin d’accélérer le flux des données et la prise de décision.  
En parallèle, Flir Systems procède actuellement aux essais bêta d’une solution logicielle de contrôle automatisé des températures cutanées élevées, entièrement intégrée à ses caméras thermiques. Celles-ci étant certifiées par la Food and Drug Administration (FDA) aux États-Unis.

De son côté, HTDS mise sur la caméra thermique Xi400, qui a la particularité de vérifier à distance la température corporelle d’une personne dans une foule, comme dans les transports ou pour des salons professionnels par exemple. La caméra permet notamment de prendre automatiquement des images instantanées infrarouges lorsque l’alarme se déclenche. « La solution distingue les personnes dont la température de la peau dépasse une valeur prédéfinie. L’alarme visuelle donne à l’opérateur la possibilité d’identifier et de les isoler », commente le fabricant.

L’entreprise Gate 3D ControlSA, basée à Monistrol-sur-Loire (41), a quant à elle développé un système complet assurant la prise de température à distance, la reconnaissance faciale pour contrôler le port du masque, avec en option la validation de l’utilisation du gel hydroalcoolique et le contrôle d’accès. « Le contrôle de la température corporelle est réalisé à une distance de 1 mètre, sans contact. La présence d’un opérateur n’est donc pas nécessaire par rapport aux solutions avec pistolet », indique le fabricant.

Ce qu'en dit la Cnil

Pour rappel, la prise de température des salariés est une mesure envisagée par le ministère du Travail ; à quelques conditions près. La Cnil rappelle en effet qu’il n’est pas possible pour l’entreprise « de demander des relevés obligatoires des températures corporelles de chaque employé à adresser quotidiennement à sa hiérarchie ; ou encore, d’exiger la collecte de fiches ou questionnaires médicaux auprès de l’ensemble des employés/agents ».

 

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

  • Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
  • Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
  • Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois