Deux rappels produits (Ekibio et Léa Nature) viennent d’être signalés suite à la détection de datura dans de la farine de sarrasin bio sans gluten. Plusieurs facteurs expliquent la résurgence de cette plante toxique. Crédit photo : Adobe Stock.

Qualité

Datura : de nouvelles alertes dans la farine de sarrasin

9 septembre 2019 - Marjolaine Cérou

Deux rappels produits viennent d’être signalés suite à la détection de datura dans de la farine de sarrasin bio. Plusieurs facteurs expliquent la résurgence de cette plante toxique.

Depuis fin novembre 2018, pas moins de sept rappels produits de différents lots de farine de sarrasin contaminés par du datura ont été recensés. Deux nouvelles alertes ont été récemment signalées pour le même motif par les spécialistes du bio Ekibio et Léa Nature dans de la farine de sarrasin sans gluten. Bien connue par les anciennes générations, le datura est une mauvaise herbe, qui produit deux alcaloïdes tropaniques (l’atropine et la scopolamine). A une teneur trop élevée, ces deux molécules peuvent entraîner des troubles cardiaques et perturber le système nerveux central (hallucinations, confusion mentale).

Les herbicides ont permis jusque-là de résoudre le problème, mais, bien que favorable à l'environnement, leur interdiction est en lien étroit avec la recrudescence des alertes. Autre facteur, la plante adventice possède une capacité de prolifération élevée. « Plusieurs types de cultures maraîchères sont concernés, mais pour la plupart d’entre elles la taille des graines de la plante diffère des légumes, ce qui rend la distinction facile. En revanche pour le sarrasin, la récolte des grains est synchronisée avec la maturité du datura. De fait, la distinction devient de plus en plus difficile à mesure que les plantes sèchent », explique Xavier Reboud, chercheur en agroécologie au sein de l’Inra.

Aujourd’hui, les autorités renforcent leur vigilance. Une évolution réglementaire est en attente. Jusqu’à présent, seul le règlement UE 2016/239 établit pour le baby food une teneur maximale de 1 μg par kg de produit pour l’atropine et pour la scopolamine. Pour les autres matrices, il faut se référer à la recommandation européenne 2015/976.

D'autres alcaloïdes sous surveillance

En sachant que les alcaloïdes du datura ne sont pas les seuls sous surveillance. L’Autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa) a récemment révisé son avis sur le risque cancérigène pour les consommateurs fréquents de thé et d’infusions suite à la consommation d’alcaloïdes pyrrolizidiniques.

A lire : Plus d’informations sur les bonnes pratiques pour éliminer le datura et les autres alcaloïdes potentiellement dangereux  dans notre numéro de Septembre.

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

  • Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
  • Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
  • Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois