L’Efsa vient de mettre à jour son avis sur les dangers liés au bien-être animal lors de l’abattage des volailles. Le manque de formation du personnel est pointé du doigt. Crédit : Adobe Photo Stock.

Qualité

Des mesures pour améliorer le bien-être des volailles à l’abattoir

18 novembre 2019 - Marjolaine Cérou

L’Efsa vient de mettre à jour son avis sur les dangers liés au bien-être animal lors de l’abattage des volailles. Le manque de formation du personnel est pointé du doigt.

Suite à une demande de la Commission européenne, l’Autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa) a actualisé son avis sur l’évaluation du bien-être animal des volailles lors de l’abattage. L’objectif est à terme d’aligner les approches au niveau international en termes de bien-être animal. Pour ce faire, les experts du Groupe scientifique sur la santé et le bien-être des animaux (AHAW) ont analysé l’intégralité du processus d’abattage : de l’arrivée des animaux, jusqu’à l’étourdissement et la mise à mort. Ils ont identifié dix critères affectant le bien-être des volatiles (conscience, stress thermique, froid, soif et faim prolongées, restriction des mouvements, douleur, peur, détresse et détresse respiratoire).

Au total, les experts ont mis en exergue 35 dangers, dont certains sont spécifiques à une étape, tandis que d’autres sont communs à plusieurs d’entre elles. Globalement, le manque de formation des équipes et de personnel qualifié ainsi que les conditions de travail (fatigue) ont été pointées du doigt. L’Efsa préconise à ce titre de renforcer la prévention et de mettre en place des formations adaptées afin de mieux identifier les rôles et les responsabilités de chaque opérateur au sein des ateliers. De plus, l’Efsa recommande que le responsable de l’abattoir intègre des actions pour prévenir l'apparition de dangers et de maladies. « Ces mesures devraient inclure l’inspection et l’entretien des conteneurs, la formation et la rotation du personnel, le réglage et l’utilisation du matériel », précisent les experts.

Cette publication est la première d'une série d'avis actualisés sur le bien-être des animaux. Des préconisations pour l’abattage des porcs sont attendues en mars, tandis que l’avis sur les bovins devrait être publié courant juin.

Le rapport de l’Efsa est disponible dans son intégralité ici.

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

  • Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
  • Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
  • Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois